Voici Fatoumata Kébé, l'étoile montante de l'astronomie en France (photos)

Voici Fatoumata Kébé, l'étoile montante de l'astronomie en France (photos)

Senenews Le 2019-05-12  Source

Fatoumata Kébé, titulaire d'un doctorat en astronomie et d'un master de mécanique des fluides, est l'étoile montante de l'astronomie française, dont la fascination pour la lune et les mythologies qui l'entourent ne s'est jamais émoussée. Attirée irrésistiblement vers cet astre nimbé de mystère qu'elle contemple depuis son plus jeune âge, cette spécialiste des débris spatiaux est l'auteur d'un livre passionnant au titre empreint de poésie : « La lune est un roman », paru aux éditions Slatkine et Compagnie.

Désignée par le magazine Vanity Fair commel'une des Françaises les plus influentes au monde en 2018, Fatoumata Kébé évoque sur Oumma sa passion pour l'astronomie, née très tôt, décrypte les légendes et mythes que la lune a inspirés depuis la nuit des temps, et dévoile son doux rêve: aller un jour dans l'espace.

Docteure en astronomie, responsable de l'association Ephémérides, présidente de l'entreprise Connected Eco et membre des associations Femmes et Sciences, Women in Aerospace et Le Club du XXIe siècle.«Maintenant, il faudrait travailler sur la question des femmes non blanches».«Je n'ai pas l'image typique que l'on a de l'astronome, et cela m'enlève de la crédibilité.»

Fatoumata Kebe est lucide. Elle évolue dans un milieu essentiellement blanc et masculin. Pourtant, elle assure ne jamais s'être dit qu'être une femme serait un obstacle. Alors, elle a poursuivi son rêve d'enfant. Celui de «travailler dans les étoiles». De son parcours, elle retient les remarques misogynes et racistes. Mais aussi le soutien de certains de ses pairs :«Cela met du baume au c...ur et ça donne de l'énergie.»

Aujourd'hui, elle veut rendre la pareille. Entre deux allers-retours aux Etats-Unis pour ses recherches, elle organise des ateliers de vulgarisation auprès de jeunes dans les quartiers populaires pour les initier la science et leur «montrer que c'est possible» .

Impliquée dans des associations qui promeuvent la place des femmes dans les sciences, elle constate que cela n'est pas suffisant :«Maintenant, il faudrait travailler sur la question des femmes non blanches.»Même si Fatoumata Kebe déteste être érigée en modèle, elle a rejoint le Club du XXIe siècle, une association qui milite pour la diversité. Dans son emploi du temps bien chargé, l'astronome garde une place pour atteindre son objectif ultime :«Faire, d'ici dix ans, un petit séjour dans l'espace».

Résultat de recherche d'images pour

Image associée

Image associée

Résultat de recherche d'images pour

oumma et grazia

Nous vous recommandons

Actualité

Article n°251750

Leral

Actualité

Assemblée nationale: Des députés de Benno tirent sur Aymérou Gningue

Seneweb