Ziguinchor / Le Gouverneur annonce l'ouverture de la route Kaguitte-Santhiaba Manjack, le démarrage des travaux des boucles des Kalounayes et du Fogny.

Ziguinchor / Le Gouverneur annonce l'ouverture de la route Kaguitte-Santhiaba Manjack, le démarrage des travaux des boucles des Kalounayes et du Fogny.

Dakaractu Le 2020-08-08  Source
Soulagement pour les populations des Kalounayes! Le chantier de la boucle des Kalounayes va bientôt démarrer pour le bonheur des populations. C'est le gouverneur de la région de Ziguinchor, Guedj Diouf qui a fait cette annonce.

«Le marché de la boucle des Kalounayes est presque achevé. L'entreprise qui a gagné le marché va s'installer dans les semaines venir. Elle s'implante et la fin de l'hivernage, les travaux vont commencer», informe le chef de l'exécutif de la région de Ziguinchor qui précise que la boucle du Fogny n'est pas laissée en rade.

«Les études sont terminées. C'est le financement qui est en cours d'être monté. On est en train de faire des pistes l'intérieur pour faciliter l'accès dans certains villages du Fogny. Mais cette boucle finira par régler tout le problème», informe Guedj Diouf.

Comme les Kalounayes, le Blouf et le Fogny, le gouverneur annonce l'ouverture d'une autre boucle. Mais cette fois-ci, c'est dans le département d'Oussouye. Une boucle qui va relier le village de Kaguitte dans le département de Ziguinchor jusqu'au Cap Skirring. Elle va longer la frontière avec la Guinée.

Pourtant les habitants de Kabrousse et de Santhiaba Manjack empruntaient cette piste de production pour rejoindre Ziguinchor sans pour autant passer par Oussouye. Mais cause de la crise, cette piste est abandonnée et laissée l'armée et aux combattants du Mfdc qui ont tous deux implanté des camps de base proximité. «On est en train de réfléchir pour une boucle qui va relier Kaguitte, Youtou, Effock, Santhiaba Manjack, Kabrousse pour déboucher au Cap Skirring», annonce le gouverneur.

Avec ces boucles, l'accès aux villages frontaliers de la Casamance sera facile et le calvaire causé par l'enclavement sera un vieux souvenir. Les villages réputés être des comptoirs économiques comme Santhiaba Manjack vont revivre la vie économique d'antan avant le déclenchement de la crise.

Au-del de ces boucles, il y a d'autres pistes de production qui sont en perspective pour être dégagé. C'est le cas de celle qui mène au Parc national de Basse Casamance, celle qui relie les deux Diakène, Oukout, Loudia Ouoloff jusqu' Mlomp dans le Kassa.

Nous vous recommandons

Actualité

Serie A : Milan et la Roma dos dos dans un match fou

Seneweb