Aminata Dieng: L'amant Suisse, la fausse grossesse et les 25 Millions

Le tribunal de grande instance de Mbour a, une fois de plus, jugé une affaire entre couple mixte. Une rocambolesque affaire d'escroquerie sur fond d'extorsion de fonds qui met aux prises plusieurs protagonistes dont une infirmière, un gendarme, le procureur et un ami cupide. Délibéré le 31 mai.

Bien qu'étant marié, Philippe Vadi a entretenu, durant 3 ans, une relation amoureuse avec Aminata Dieng. Les tourtereaux filaient le parfait amour et le retraité subvenait aux besoins d'Aminata et de toute sa famille.

Après trois ans de parfait amour, Philippe Vadi a traîné sa copine au tribunal de grande instance de Mbour pour escroquerie sur la somme de 25,5 millions de francs Cfa. »Il m'a offert les 25 millions, au mois de janvier. Il m'a envoyé l'argent par virement. Je voulais faire une opération ombilicale et un blanchissement dentaire », a déclaré, hier, Aminata Dieng devant la barre du tribunal de grande instance de Mbour.

Le juge lui a demandé si elle connaissait une personne du nom de Souadou Fall. Elle a répondu : »Non. » Alors, il lui a rappelé que dans le dossier détenu par le tribunal, il y a un document écrit et signé par l'infirmière Souadou Fall. Qui indique qu'Aminata Dieng était enceinte de 2 mois. »Sur le papier, il est écrit que vous êtes enceinte de 2 mois et que vous devez vous faire avorter. Et que ce serait un risque, si toutefois l'opération était faite au Sénégal. Souadou Fall dit que vous étiez enceinte de 2 mois. Etiez-vous enceinte ? », lui a demandé le juge. Aminata Dieng de répondre : »Je n'étais pas enceinte. C'est Philippe qui m'a mis en rapport avec Souadou Fall pour qu'elle me facilite les papiers pour mon voyage au Maroc. Si c'est ça qui est dit dans ce papier, c'est Philippe qui doit être derrière. »

Philippe Vadi : "Elle me menaçait de tout raconter ma femme

Mais ses déclarations ont été battues en brèche par son amant qui a soutenu que le papier dont parle le juge, c'est Aminata Dieng qui le lui avait envoyé. »Elle m'a dit que c'était une grossesse risque. J'ai envoyé l'argent pour un prétendu avortement, parce qu'elle me menaçait de tout raconter ma femme. Quelques jours après, elle m'a encore appelé du Maroc pour me dire qu'elle était enceinte de jumeaux. Elle m'a encore réclamé 8 millions. A ce stade, je suis allé voir ma femme. Et je lui ai tout avoué », a dit Philippe Vadi. Mais Aminata Dieng n'en a pas démordu. »Il m'a offert l'argent pour que je me fasse opérer'', a-t-elle rétorqué. Me Abdou Kane, avocat de Philippe Vadi, lui a fait remarquer qu'une opération ombilicale coûtait deux millions et non 25 millions. Et qu'elle n'avait aucun document qui prouve qu'elle avait bel et bien subi l'opération. A ce moment, il a demandé son client combien s'élève toutes les sommes qu'il avait envoyées Aminata Dieng, depuis qu'elle avait commencé le menacer. Le plaignant a répondu : "31 millions.'' Le procureur a demandé la plaignante où était l'argent. Elle a rétorqué : »J'ai tout bouffé. » Appelé témoigner, Ndongo Ndiaye a révélé : »Le jour où elle a reçu l'argent, elle m'a envoyé 200 000 F Cfa. Mais je le lui ai retourné, le jour même. » Cependant, le témoin a été chargé par l'avocat de la défense, Me Ndior, qui l'accuse d'avoir causé la discorde entre sa cliente et son amant. »Il a semé la zizanie entre Philippe et Aminata. Quand il a su qu'Aminata a reçu 25 millions, il a voulu une partie de l'argent. Elle lui a opposé un niet catégorique. Il est allé trouver un gendarme qui s'appelle Camara. Ce dernier a intimé l'ordre Aminata de retirer 10 millions qu'il a saisis. Ma cliente est partie voir le procureur pour l'informer de l'acte du gendarme Camara. Et ce n'est qu'ainsi que ma cliente, qui est malade, a pu récupérer l'argent », a expliqué Me Ndior.

Ensuite, il s'est acharné sur Philippe Vadi. Qui, ses yeux, est une personne responsable et qu'il doit assumer son geste. Puisque ce n'est pas une »personne sénile ». L'avocat de dire que le comportement de M. Vadi est »indigne ». »C'est une relation amoureuse qui s'est mal terminée. M. Vadi cherche récupérer des sommes d'argent qu'il avait gracieusement offertes Aminata qui se trouve être une personne naïve. Ce n'est pas une personne qu'on doit poursuivre comme un moins que rien », a plaidé Me Ndior. Dans son réquisitoire, le procureur a estimé que les faits d'escroquerie sont avérés, puisque la prévenue a usé de manières frauduleuses pour soutirer de l'argent M. Vadi. Il a demandé qu'elle soit retenue dans les liens de la prévention. Il a requis 1 an ferme. Délibéré le 31 mai prochain.

Nous vous recommandons

Buzz

Amber Rose a accouché

Buzzsenegal

Buzz

OM : Mamadou Niang parmi le top 10 des meilleurs joueurs

Buzzsenegal

Buzz

Tout ce que vous n'avez jamais su sur Queen Biz

Buzzsenegal

Buzz

Poupey Off - Cover Bamba La Paix

Buzzsenegal