VIDEO Luc Besson accusé de viol: une plaignante a témoigné à visage découvert

VIDEO Luc Besson accusé de viol: une plaignante a témoigné à visage découvert

Voici Le 2019-01-08  Source

L'année 2018 s'est clôturée par des plaintes à répétition, pour viol, à l'encontre de Luc Besson. Sand Voy Roy, la première victime à avoir témoigné, a finalement donné sa version sur BFM TV.

Aperçue dans Valérian et la Cité des mille planètes et Taxi 5, Sand Voy Roy sera bientôt à l'affiche, en 2019, du film Anna de Luc Besson. Si elle a tourné à trois reprises avec le réalisateur, l'actrice belgo-néerlandaise en garde un souvenir inacceptable. Il y a quelques mois, elle décidait de raconter sa vérité au grand jour, quitte à froisser la réputation de celui qui se serait permis le pire. Peu de temps après le Festival de Cannes, la jeune femme aurait été invitée à passer à l'hôtel Bristol, à Paris, pour discuter de l'un de ces rôles « toujours en montage » - et donc potentiellement facile à supprimer... avant d'être agressée sexuellement.

>>> Luc Besson accusé de viol: ce que le réalisateur a dit à la police

« Je suis rentrée car j'avais l'ordre de rentrer, expliquait-elle, pas parce que j'avais envie de le voir. » Selon son témoignage, Sand Voy Roy aurait été droguée et aurait retrouvé une liasse de billets à ses côtés en se réveillant. Une version appuyée par le témoignage accablant d'autres victimes, auprès de Mediapart, le 9 juillet dernier. Mais la presse interposée ne suffisait plus à la jeune comédienne de 28 ans. Ce mardi 8 janvier, elle a décidé de sauter le pas à visage découvert sur BFM TV afin d'ajouter des détails à la scène qu'elle n'oubliera jamais.

>>> Marina Foïs raconte son voyage de l'enfer avec Luc Besson en jet privé

Depuis leur rencontre en 2015, elle aurait subi quatre relations sexuelles non consenties de la part de Luc Besson «et parfois violentes», comme le précise la chaîne d'informations. «J'ai dit "Arrête, tu me fais mal", détaille-t-elle avec difficulté. Il ne s'est pas arrêté. J'ai dit "Arrête"... pour moi il était sadique parce qu'il savait que ça me faisait mal. Il a vu que je pleurais. Il a entendu à ma voix que je pleurais. J'étais désespérée, je ne savais plus quoi faire. Et il continuait. » Bien que le réalisateur ait pour l'instant démenti ces informations, l'actrice a été reçue aux urgences dès le lendemain, où les médecins ont «constaté une ecchymose à l'...il et des marques dans le dos»...

Nous vous recommandons