''Mémorial de Gorée'': Abdou Latif Coulibaly évoque une ''ressemblance confondante'' avec la ''Tour des Arabes''
Dakar, 16 fév (APS) ? Le ministre porte-parole de la Présidence de la République Abdou Latif Coulibaly attire l'attention sur une ?'ressemblance confondante'' des plans architecturaux du futur monument dénommé ?'Mémorial de Gorée'' avec ?'La Tour des Arabes'', un des principaux éléments de l'attrait touristique de Dubaï.

?'La splendeur que vous voulons donner au Mémorial de Gorée, la symbolique que nous voulons lui attacher, la signification historique qui est véhiculée dans ce projet ne souffriraient-ils pas d'une ressemblance confondante avec l'hôtel surnommé + La Tour des Arabes+?'', s'interroge-t-il dans son ouvrage intitulé ?'Sénégal, l'histoire en marche'' présenté samedi Dakar.

Dans une partie consacrée la culture et intitulée ?'La culture, le secteur oublié du PSE?'', l'ancien ministre de la Culture s'arrête sur certains projets du département notamment celui relatif au Mémorial de Gorée.

Coulibaly attire ainsi l'attention sur l'existence de cet hôtel de Dubaï surnommé ?'La voile'', lequel ?'occupe aujourd'hui une place de choix dans l'offre touristique de cette ville devenue mondialement une attraction, ainsi que dans l'imaginaire des habitués des voyages l'étranger et des randonnées internationales''.

?'L'existence de cet hôtel de Dubaï ne manquerait pas de d'éteindre négativement sur le charme architectural et l'originalité attendue de notre monument'', se demande-t-il.

Pour lui, un débat sérieux doit être engagé avec l'architecte italien Octavio De Blasi pour savoir ce qu'il faut faire. L'architecte italien a procédé la signature le contrat d'architecture en septembre 2019, vingt-deux ans après le lancement du projet.

?'Je pense sincèrement qu'un monument de cette nature, vu tout ce qui lui est attaché, nous oblige ne pas éluder cette question. (?) Nous osons croire que des discussions sérieuses ont été engagées sur ce sujet spécifique de la forme architecturale de l'ouvrage, compte tenue de la ressemblance avec un autre ouvrage d'art connu dans le monde entier'', écrit-il la page 292 de l'essai.

Abdou Latif Coulibaly est largement revenu sur l'histoire de ce projet du Mémorial de Gorée pensé et envisagé au cours de la décennie 80 et qui faisait partie des résultats attendus du Festival panafricain des arts et de la culture (FESPAC) initié par les professeurs Pathé Diagne et Bakary Traoré.

Evoquant son financement, le ministre porte-parole du Président de la République estime que cela ne doit être le projet du seul gouvernement qui s'occuperait entièrement de tout.

?'Pour une réussite assurée, il faut impliquer de hautes responsabilités faisant partie des diasporas noires, éparpillées un peu partout travers le monde'', lit-on dans ce livre témoignage des réalisations du gouvernement et qui invite un débat sur de multiples questions.

Il rappelle qu'une somme d'un million de dollars avait été collectée au cours des années 90 par la fondation internationale mise en place l'époque et qu'une partie de cet argent, un don gracieux de l'ancien président nigérian Babangida avait servi venir en aide aux nombreuses victimes de l'explosion d'une citerne d'ammoniac liquide en 1992 où on avait dénombré 129 morts et 1150 blessés.

Que ce soit le Mémorial de Gorée ou celui du Joola, M.Coulibaly estime qu'on ne peut pas parler de ?'chimère'', car ?'ils sont incontestablement réalistes et largement notre portée''.

Journaliste de profession,Abdou Latif Coulibaly entré par la suite en politique a publié plusieurs ouvrages parmi lesquels ?'Sénégal, affaire Me Sèye: Un meurtre sur commande'' (2005), ?'Wade, un opposant au pouvoir: l'alternance piégé?'' (2003).

FKS/AKS

Nous vous recommandons