9 ans apr

Par , publié le .

Culture

SETAL.NET-Seize(16) janvier 2005-16 janvier 2014. Il y a neuf ans jour pour jour disparaissait Ndongo Lô, un des talents les plus prometteurs de la musique sénégalaise. Sans surprise, le programme de plusieurs radios de la bande FM accorde une place de choix, depuis ce matin, à ce jeune pikinois parti très tôt. Entre ses belles compositions, témoignages d'anecdotes vécues ou apprises le concernant, chacun essaye d'y mettre du sien. Tous convergent cependant en ces quelques points : l'immense talent de Ndongo Niang de son vrai nom, son passage tel un météore.
 
 C'est comme si d'ailleurs, Ndongo était entré en musique avec des objectifs précis à atteindre, pour…ensuite partir. On se rendait ainsi comme de son empressement durant ses prestations, pour monter sur scène, afin de prouver. Et de faire plaisir. A ses débuts, c'est surtout cette détermination qui convainc son premier manager Mayacine Diop et le promoteur Talla Diagne à l'aider à se frayer un chemin. Ils n'en seront pas déçus, même si leur compagnonnage n'ira pas jusqu'au bout. L'éclosion de Ndongo a attiré bien des courtisans et professionnels, comme c'est très souvent le cas dans la musique, le sport, entre autres. Mais, les premiers resteront bien les premiers.
 
 Ceux-là qui ont fait d'un jeune chanteur de mbappates et de simb, une star nationale, avant d'être propulsée sur la scène mondiale. Sans compter l'exemple qu'il est devenu pour des générations de talents de la banlieue dont Ndongo est l'idole. Ils s'en réclament aujourd'hui, aussi bien par la voix que le rythme. Tout cela fait que Ndongo reste en bonne place parmi les talents musicaux sénégalais disparus et dont il fut de loin le cadet. La plupart de ces derniers sont d'ailleurs moins célébrés que lui. C'est dire si, neuf après sa disparation, Ndongo fait toujours couler…Lô de son talent

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut