Abdoulaye Diop: "Le festival Niumi Badiya est une tribune d'exposition de notre patrimoine"
Toubacouta, 26 jan (APS) - Le festival transfrontalier "Niumi Badiya", qui se tient Toubacouta, dans la région de Fatick, contribue mettre en valeur le patrimoine culturel, seul élément avec lequel le Sénégal peut compétir avec les autres pays, a indiqué le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop.

"Le festival sénégalo-gambien +Niumi Badiya+ est une tribune d'exposition de notre patrimoine commun", a-t-il déclaré, samedi, Toubacouta, dans la région de Fatick, en présidant la cérémonie officielle de cette manifestation dont les activités avaient démarré la veille.
"Ce patrimoine culturel que nous partageons également avec la République soeur de Gambie, dont je salue la présence et l'engagement des représentants,conforte la dimension sous-régionale de cette manifestation", a-t-il dit, en présence de son prédécesseur au ministère de la Culture, Abdoulatif Coulibaly.
L'édition 2020 de ce festival transfrontalier dont les régions de Sédhiou et de Djembéring sont les invités d'honneur, est placée sous le sceau de la communion et de la fraternité sénégambienne, selon les organisateurs.
La manifestation est axée sur le thème principal: "Culture et Tourisme: Quelles stratégies pour la destination Niombato-Sénégambié", avec au menu un plateau artistique, un carnaval travers les rues de la commune de Toubacouta, des visites de sites touristiques et culturels, une soirée de gala.
Un défilé de mode au théâtre de verdure de Toubacouta, un vernissage sur une exposition de produits locaux ainsi qu'un gala de lutte traditionnelle sont au programme de la manifestation.
Selon le ministre de la Culture, le festival "Niumi Badiya" matérialise également "la territorialisation des politiques publiques".
Il a magnifié la signature de la convention-cadre de coopération décentralisée entre la commune de Toubacouta et celles de Djembéring et Sédhiou dont il est le maire.
"Notre culture (.) est le seul élément avec lequel nous pouvons compétir dans le monde", a-t-il souligné, insistant sur le fait que "le premier produit d'exportation du Sénégal, c'est les talents et la compétence de ses populations".
Le maire de Djembering (sud), Tonbong Guèye, et plusieurs autorités administratives et politiques de la région ont pris part la cérémonie officielle de cette édition.


Nous vous recommandons