Bientôt deux ouvrages sur Saint-Louis et le Delta du Fleuve Sénégal

Par , publié le .

Culture

Dakar, 6 jan (APS) – Les photojournalistes sénégalais Djibril Sy et français Yves Barou ont annoncé mardi à Dakar leur projet de publier, très bientôt, un ouvrage sur Saint-Louis et un autre sur le Delta du Fleuve Sénégal.
 
« Les prochains projets, nous en avons plusieurs, mais nous pouvons citer notre projet sur un grand livre sur Saint-Louis et un autre sur le Delta du Fleuve Sénégal qui est un des endroits du monde menacé par les changements climatiques », a indiqué Yves Barou.
 
Le photographe s’exprimait en marge de la présentation officielle de son œuvre intitulé « Daande Maayo », une photographie du fleuve Sénégal, réalisé avec son ami, le sénégalais Djibril Sy, ancien photographe dans plusieurs agences de presse, actuellement à la retraite.
 
L’œuvre, parue aux éditions « Tohubohu », est un livre grand format de 240 pages initié pour, selon ses auteurs, « saisir et partager les lumières et les émotions du fleuve Sénégal ».
 
Selon une note de présentation, le livre est constitué de photographies prises du Fouta Djalon à Saint-Louis à travers 4 pays (Guinée, Mali, Mauritanie et Sénégal), avec aussi des textes de Hamed Diane Séméga, Haut-commissaire de l’Organisation pour la mise en valeur du Fleuve Sénégal (OMVS).
 
Parmi les intervenants, figurent aussi Alioune Kane, professeur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, Baaba Maal, chanteur compositeur, Oumar Djiby Ndiaye et Abdoul Sow, professeurs à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, mais aussi Lionel Zinsou, économiste, ex-premier ministre du Bénin.
 
Le livre est vendu au bénéfice de l’ONG « La Liane », une association de solidarité internationale, basée à Saint-Louis, depuis plus de 12 ans et qui accueille des jeunes en difficulté. Elle a créé une maison des enfants et une maison des femmes.
 
M. Barou a assuré que leur prochain livre sur Saint-Louis va mettre en exergue le business économique, mais aussi l’hospitalité de cette ville, son métissage culturel ainsi que l’élégance de ses habitants.
 
Le second portant sur le Delta du Fleuve sera, selon lui, « un cri d’alerte sur les dangers liés aux changements climatiques ».
 
SG/ASB/OID

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut