CONVENTION DE 2005 : Pour un diagnostic sans complaisance des politiques culturelles

L'équipe nationale en charge de la rédaction du Rapport quadriennal sur la convention de 2005 a été installée, hier, par le ministre de la Culture.

C'est parti pour la rédaction du second Rapport quadriennal national sur la mise en oeuvre de la convention de 2005. L'équipe en charge de ces travaux a été installée, hier, dans un hôtel de la place, sous la présence effective du ministre de la Culture et de la Communication Abdoulaye Diop. Dans sa communication, M. Diop a mis l'accent sur la détermination quasi unanime des nations faire de la sauvegarde, de la promotion et de la pluralité culturelle le fondement, le moteur et la finalité du développement durable au niveau national et international.

A en croire le ministre de la Culture, chaque pays a le droit souverain de prendre des mesures idoines pour préserver et protéger ses atouts culturels, en vue d'en faire les moyens tant de son épanouissement national que de son rayonnement planétaire. Il a aussi appelé les membres de l'équipe faire le diagnostic sans complaisance des politiques culturelles gouvernementales et territoriales, afin d'avancer vers les consolidations qui parachèvent ou d'opérer les réorientations lucides qui bonifient.

Adressant ses félicitations les plus chaleureuses aux membres de l'équipe pluridisciplinaire d'experts de haut niveau mis en place pour permettre d'atteindre cet objectif, Abdoulaye Diop déclare installer l'équipe nationale de la rédaction du Rapport quadriennal sur la convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles et souhaite les résultats les plus fructueux leurs travaux.

La rencontre a été rehaussée par la présence de Son Excellence l'Ambassadeur de la Suède, Madame Guiomar Alonso, Conseillère régionale pour la culture au Breda, Jordi Balta, Expert de la convention 2005, entre autres.

R. NDOM (STAGAIRE)

Nous vous recommandons

Culture

Hommage Golbert Diagne

Enqueteplus