CONVENTION PAM-KALIDOU KASSE : L'art pour combattre la faim à l'école

Par , publié le .

Culture

Cette année, le peintre Kalidou Kassé fête ses 40 ans de carrière dont le thème général est « Giis Giss Bu Bess''. Diverses activités sont prévues dans ce cadre dont un concours réservé aux jeunes artistes. Les plus belles toiles illustrant l'importance des cantines scolaires seront primées. Cette initiative est soutenue par l'antenne sénégalaise du Programme alimentaire mondiale (Pam) qui a officiellement scellé cette collaboration hier à Dakar.

Il est des artistes qui ne pensent qu'au beau. Ceux qui font l'art pour l'art, comme disait un philosophe. Il est des artistes qui se préoccupent des problèmes de leurs communautés. Ceux qu'on qualifie d'engagés. Le peintre Kalidou Kassé est de ces derniers. Membre du Groupe des amis de l'alimentation scolaire (Gaas), il mène la lutte contre la malnutrition, pour ne pas dire la faim à l'école.

Ainsi, dans le cadre de la célébration de ses 40 ans de carrière, le « Peintre du Sahel'' a ouvert une fenêtre pour le bien-être des petits. Il a pensé à un concours d'art plastique réservé aux jeunes talents et dont le thème est l'alimentation scolaire.

« Cette faim qui tenaille certains enfants scolarisés, on la combat. Mais il est important que ce plaidoyer soit porté par de jeunes artistes. L'art pour l'art ne rapporte rien. L'artiste doit être engagé. Il faut former et sensibiliser les jeunes artistes sur ces questions. La véritable mission de l'art est de nouer des relations et de dénouer des conflits'', a-t-il expliqué.

C'était hier, lors de la signature de la convention de partenariat avec la représentation sénégalaise du Programme alimentaire mondial (Pam) dans le cadre de ce concours. Kalidou Kassé s'est engagé depuis longtemps dans cette initiative du Pam, parce que convaincu que « les enfants constituent l'avenir''. « J'ai vu des enfants aller à pied à l'école, alors que cette dernière se trouve à 4 km. On n'est même pas sûr qu'ils ont pu avoir un repas chaud!''.

Voilà une raison entre mille autres qui ont décidé le peintre du Sahel à s'engager dans cette entreprise. La meilleure, selon la directrice et représentante-résidente du Pam au Sénégal, Fatiha Terki. « Le gouvernement du Sénégal, tout comme le Pam et ses partenaires du Gaas restent persuadés que c'est en investissant sur l'avenir des enfants que nous atteindrons le développement. Avec l'expansion des cantines scolaires et leur organisation au niveau local, à travers la création d'un nouveau modèle de cantines scolaires basées sur la production agricole locale, nous jetterons les bases d'une pérennisation de ce programme. Notre engagement est pour l'équité et l'égalité des chances dans l'éducation (…)'', a déclaré Mme Terki.

Ce que résume le ministre conseiller du président de la République en éducation, Boubacar Siguiné Sy, en une phrase: « Aucun enfant ne doit se coucher le soir avec le ventre vide.'' Par conséquent, « l'alimentation scolaire constitue un intrant de qualité. C'est pourquoi elle reste l'une des priorités du président de la République'', a-t-il soutenu. D'ailleurs, le chef de la Division des cantines scolaires au ministère de l'Education nationale, El Hadj Seck, a assuré que sa participation à la rencontre d'hier « est la manifestation de l'intérêt du ministère dans toute initiative allant dans le sens de l'alimentation''. Car, a-t-il dit, « un enfant qui va à l'école le ventre vide ne peut pas apprendre''. C'est d'ailleurs, a-t-il informé, « le motif de la non-scolarisation de beaucoup d'enfants''. « Le ministère prend l'école comme une commodité, mais la cantine coûte cher. C'est pourquoi nous tendons la main à tous les acteurs nationaux, aux communautés et aux bonnes volontés comme le Pam'', a-t-il appelé.

Par ailleurs, la directrice et représentante résidente du Pam au Sénégal, Fatiha Terki, se réjouit de l'initiative de Kalidou Kassé de mettre à contribution les jeunes artistes. Ce concours permettra, en effet, de susciter leur inspiration, de « titiller leur créativité afin d'exprimer, à travers leurs œuvres, tous les bénéfices des cantines scolaires en faveur des jeunes apprenants, de leurs parents et même de leurs communautés'', pense-t-elle.

Aussi, le président du comité scientifique de la célébration des 40 ans de carrière de Kalidou Kassé, par ailleurs administrateur du Monument de la Renaissance africaine, Abdoulaye Racine Senghor, a rappelé le lien souvent pas perceptible entre l'art, l'alimentation et la paix. Il a indiqué que « l'art et la nutrition constituent deux mamelles de la vie. Entre l'art, l'alimentation et la paix, il y a un pont important consolidé aujourd'hui (NDLR: hier).

Un vernissage de toutes les œuvres proposées est prévu. Celles qui seront primées participeront au plaidoyer mené.

BIGUE BOB

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut