Cultures urbaines : les acteurs de Saint-Louis déplorent le manque d'infrastructures

Cultures urbaines : les acteurs de Saint-Louis déplorent le manque d'infrastructures

Ndarinfo Le 2020-02-17  Source
Le président des acteurs des cultures urbaines de Saint-Louis, Alé Thiam, alias, Gass El Salvador, a déploré le manque d'infrastructures culturelles dans la capitale du Nord.

Lors d'une conférence de presse, dimanche, il a relevé l'absence d'infrastructures nécessaires pour l'organisation de concerts, d'espaces de danse, d'espaces pour graffitis et de salles de spectacles.

Il a évoqué ''une panoplie de difficultés auxquelles les jeunes sont confrontées pour leur épanouissement culturel, mais aussi leur participation au développement de la ville de Saint-Louis, par la culture''.

Le président des acteurs des cultures urbaines a aussi déploré ''le blocage'' de l'ouverture d'un studio de musique, d'une valeur de 40 millions de francs Cfa.

Ce studio n'est pas toujours opérationnel, depuis 2016, ?'faute d'espace pour l'abriter'', a dit l'artiste, notant que les acteurs culturels ?'peinent'' organiser le grand événement annuel du hip hop, Rapandar, qui ''contribue fortement dans l'économie locale''.

Gass El Salvador a invité les responsables de la ville dont le maire soutenir les acteurs culturels en construisant une maison des cultures urbaines.

Avec APS

Nous vous recommandons