Deux auteurs publient une anthologie des figures religieuses de Saint-Louis

Par , publié le .

Culture

Saint-Louis, 5 jan (APS) – Cheikh Tidiane Fall et Mouhamoudoul Mokhtar Kane, des intellectuels formés dans les écoles francophones et arabophones, ont fait part à l’APS de la sortie d’un livre qu’ils ont publié, ‘’Les savants du Sénégal’’, une anthologie des oulémas et des figures religieuses musulmanes de Saint-Louis (nord).
 
Le livre (240 pages) met en lumière une trentaine d’illustres intellectuels arabophones, qui ne jouissent pas souvent de toute la reconnaissance qui sied à leur rang, à cause certainement de la prédominance du français sur l’arabe.
 
Après avoir travaillé séparément sur les parcours des figures religieuses, les deux auteurs ont réuni les résultats de leurs recherches. Le fruit de cette démarche, un livre qui relate la vie et l’œuvre de figures emblématiques de la ville de Saint-Louis.
 
Dans l’avant-propos de l’ouvrage, les auteurs affirment s’être intéressés aux parcours de ‘’pionniers [qui] ont marqué de leur empreinte leur époque en développant un leadership intellectuel et religieux, en apportant beaucoup à la communauté musulmane’’.
 
‘’Revisiter leur glorieux passé, à travers les résumes de leur biographie, permet de construire des repères qui éclairent le présent et nous projettent vers l’avenir, qui ne doit pas être que matériel’’, expliquent Cheikh Tidiane Fall et Mouhamoudoul Mokhtar Kane.
 
‘’Si aujourd’hui la civilisation occidentale est en panne, c’est parce qu’elle s’est jetée à corps perdu dans le matérialisme’’, soutiennent-ils. Or, soulignent les deux auteurs, ‘’notre société est aujourd’hui dangereusement en proie à l’esprit matérialiste qui risque de triompher si l’on n’y prend grade’’.
 
Le docteur en lettres Mouhamed Kébé, qui signe la préface du livre, salue ‘’un travail mené à l’intersection de la diachronie et de la synchronie’’ et ‘’une œuvre d’une haute portée épistémologique et culturelle’’. 
 
M. Kébé estime que les auteurs ont fait preuve d’un esprit scientifique, qu’il appelle le ‘’paradigme de l’interculturalité‘’.
 
Bou El Mogdad, Cheikh Samba Diarra Mbaye et El Hadj Madior Goumbo Cissé font partie de la trentaine d’intellectuels arabophones dont les parcours sont retracés dans l’ouvrage édité par les éditions Albouraq (France).

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)