FESMUCAP : Les musiques des îles l'honneur

Un festival international de la musique capverdienne (Fesmucap) s'ouvrira partir du 2 novembre prochain. Il se tiendra dans divers endroits de la capitale sénégalaise, pendant 10 jours.

A partir du 2 novembre prochain, tous les nostalgiques de zouk, cabo love, ces mélodies des îles, pourront les redécouvrir en public et même danser. Le Festival international de la musique capverdienne (Fesmucap) leur offrira le plateau cet effet. Interrogé par "EnQuête'', le chargé de la communication dudit festival, Roger Sodade, explique que cette édition est la première. Le festival est initié, l'en croire, par la communauté capverdienne installée au Sénégal.

"Nous comptons ouvrir cet évènement international par un pré-festival de quatre dates. Le 2 novembre, nous serons au Tandem, au niveau de Nord-Foire, avec Grace Evora comme animatrice de cette séance d'ouverture. Le lendemain, un tournoi de football sera organisé au Temple du foot, avec la participation des Capverdiens résidant au Sénégal'', a-t-il annoncé. Ensuite, "le 5 novembre, Nancy Vieira sera au restaurant Bazoff, avant de boucler cette phase introductive deux jours après, c'est--dire le 7 novembre, au Novotel, avec toujours la clé d'éminents artistes du Cap-Vert'', a-t-il fait savoir.

En outre, les deux phares du calendrier du Fesmucap restent sans nul doute les soirées qui seront organisées au Grand Théâtre de Dakar et la place du Souvenir africain.''Les quatre premières dates citées ne sont qu'un avant-goût, comparé ce qui doit suivre. Car le 8 novembre, on enchaine au Grand Théâtre pour assister la soirée de gala que nous avons dénommé "La Grande nuit des Capverdiens'. Plusieurs artistes y presteront comme Georges de Rosario, Edu, le groupe Cabo Verde Show, Philippe Monteiro, etc.'', a déclaré M. Sodade. "Ce moment, au Grand Théâtre, verra la passation de flambeau entre l'ancienne génération, les ténors de la musique capverdienne et cette actuelle génération qui représente un peu partout les couleurs de notre archipel. Aussi, le Fesmucap se déplacera la place du Souvenir africain'', a-t-il ajouté.

Promoteur de l'édition inaugurale, Isidore Lopez a dit, pour sa part, que les objectifs visés par cette 1re édition du Fesmucap sont d'ordre géopolitique. Député de la diaspora de l'Etat insulaire par ailleurs, M. Lopez a affirmé que "ce festival s'inscrit dans la logique d'une meilleure intégration du Cap-Vert dans la Cedeao. Ce genre d'évènement nous permet de mieux afficher, d'une certaine manière, notre appartenance cette organisation sous-régionale''. C'est pour cela qu'il prône la pérennisation de l'évènement.

Mais il ne sera pas question que de musique et de danse dans ce festival, même si l'intitulé le laisse croire. Il est prévu de joindre l'utile l'agréable, travers la tenue d'une conférence scientifique qui sera accueillie par le Musée des Civilisations noires. Elle aura pour thème "L'histoire de la migration capverdienne''.En sus, toujours dans cette même logique de se départir un peu du folklore, l'organisation d'expositions et d'ateliers figure dans le programme.

Le Fesmucap sera une belle tribune d'intégration pour la communauté capverdienne. Laquelle se fera par le biais de la langue avec les prestations d'autres artistes lusophones qui viendront notamment de la Guinée-Bissau, soulignent les organisateurs, sans oublier que les musiciens locaux, l'instar de Didier Awadi, seront également de la partie pour faire du Fesmucap une première réussie.

Nous vous recommandons