Hausse de 16% du budget du ministère de la Culture et de la Communication

Par , publié le .

Culture

Dakar, 30 nov (APS) – L’Assemblée nationale a adopté à la majorité, dimanche soir, le projet de budget du ministère de la Culture et de la Communication, dont les autorisations d’engagement s’élèvent à 49 milliards 242 millions 777 mille 212 FCFA pour l’exercice budgétaire 2021, a constaté l’APS. 
 
Les crédits de paiement se chiffrent à 26 milliards 550 millions 462 mille 085 FCFA. 
 
Le rapport de la commission des finances et du contrôle budgétaire relève qu’un effort a été fait cette année, avec une hausse de 16% du budget du ministère de la Culture et de la Communication, dans un contexte de contraintes budgétaires. 
 
Pour l’exercice 2021, le budget du ministère de la Culture est structuré autour de quatre programmes. Il s’agit de la promotion et la valorisation des industries culturelles et créatives, du développement et de l’encadrement du secteur de la Communication, de la promotion et la valorisation du patrimoine culturel, et du pilotage, la coordination et la gestion administrative. 
 
Le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, déclare que « malgré le contexte marqué par la pandémie de la Covid-19 », son département a « pu enregistrer des résultats satisfaisants qui peuvent s’apprécier en termes d’amélioration et de renforcement des interventions sur tous les plans ». 
 
A cet égard, il a rappelé « l’adoption, en Conseil des ministres, d’un projet de loi sur le statut de l’artiste et des professionnels de la Culture, la finalisation des décrets d’application du Code de la presse, l’achèvement du processus de restructuration de l’Agence de presse sénégalaise (APS) dont le statut est passé d’établissement public à caractère industriel et commercial à la société nationale SN-APS (…) », a-t-il fait remarquer.
 
Rappelant que l’APS est engagée dans une « profonde mutation institutionnelle », il a annoncé que « le démarrage de la nouvelle société est prévue en janvier 2021 ». 
 
Le ministre a fait part de son ambition de « renforcer les missions de service public des médias, de développer et de valoriser le paysage médiatique, à travers le renforcement du cadre juridique, le financement et la formation des acteurs de la presse et de l’amélioration de la communication institutionnelle ». 
 
Il a par ailleurs rappelé « pour s’en féliciter l’engagement, dans un élan de générosité et de civisme, de la communauté artistique et des organes de presse, dans la lutte contre la Covid-19 ».

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut