La formation des managers artistiques, un défi majeur (acteur)
Dakar, 22 mai (APS) ? Le défi majeur dans le management artistique réside dans la formation des acteurs, a souligné, mercredi Dakar, Moustapha Ndiaye, secrétaire général de l'Association des managers et agents d'artistes.
''Cela est dû au fait que la formation en tant que telle de management artistique n'existe pas comme école, il n'y a que des sessions de formation qui se passent régulièrement'', a-t-il indiqué.
''Après les sessions de formationn il n'y a pas de suivi pour perfectionner le manager'',a t-il ajouté lors d'un panel organisé la Maison de la presse
Selon lui, ''le manager aujourd'hui a un défi qui dépasse le fait de juste accompagner l'artiste et de le conseiller''.

''C'est vraiment un entrepreneur hors pair parce qu'il est obligé pour être efficace d'avoir beaucoup de compétences pour être la hauteur des services des artistes'', a-t-il expliqué.
''On veut se focaliser sur la formation car c'est une nécessité et il faut apprendre aux gens ce qu'est le vrai sens du mot management. Aujourd'hui, nous sommes 314 personnes inscrites dans la base de données des managers et cela continue'', a t-il dit.
Il a ajouté: ''Si le manager n'a pas un statut légal, il ne peut bénéficier du système de rémunération''.
L'association des managers et agents d'artistesse veut ''représentative des attentes et besoins des managers et agents d'artistes de tous les secteurs concernés (...)'', a de son côté rappeléson président, Moustapha Goudiaby
''Nous allons aussi prendre part aux échanges et réflexions sur tous les grands dossiers du secteur et se positionner chaque fois que leurs intérêts et ceux des artistes qu'ils représentent sont en jeu'', a-t-il fait savoir.
La coordinatrice du fond de développement des cultures urbaines, Atta Seck Dia, a confirmé l'existence du problème relatif la formation dans plusieurs sous-secteurs tout en faisant valoir les efforts sans cesse renouvelés de l'Etat pour satisfaire les demandes.


''Le BSDA et la SODAV sont en train de faire un travail remarquable pour éviter un maximum possible la piraterie et protéger l'oeuvre des artistes'', a t-elle fait remarquer.
VS/OID/AKS

Nous vous recommandons

Culture

Murs :Tima protège-t-elle son fils, Karim ?

Viberadio

Culture

Birame: Sa "diali Diali" commence lui manquer

Viberadio