LOI PORTANT STATUT DE L'ARTISTE ET DES ACTEURS DE LA CULTURE : Un beau cadeau de noà«l pour les professionnels de la culturel

Par , publié le .

Culture

Â

Les dputs ont vot, hier à l'unanimit, le projet de loi portant statut de l'artiste et des professionnels de la culture. Dsormais, ces derniers vont pourvoir bnficier des bnfices et avantages que le Code du travail octroie a la quasi-totalit́ des autres catgories de mtiers.

Â

Le projet de loi portant statut de l'artiste et des professionnels de la culture a t vot hier à l'unanimit, à l'Assemble Nationale. Ainsi, le Sngal vient de faire entrer dans sa lgislation des « mesures-phares'' pour la rglementation de l'emploi, des conditions de travail et de vie des artistes et des professionnels de la culture. En effet, ces derniers vont dsormais pourvoir bnficier des avantages que le Code du travail octroie a la quasi-totalit́ des autres catgories de mtiers. Il s'agit, entre autres, de la couverture maladie, la pension de retraite et la protection contre les accidents de travail. C'est un grand progrs pour les personnes voluant dans le secteur culturel, qui peuvent esprer des lendemains meilleurs.Â

Le prsident de l'association des Acteurs de l'industrie musicale (Aim), Zeynoul Sow, estime qu'à travers cette acte, le gouvernement du Sngal reconnaît « l'importance de la contribution des artistes à l'enrichissement culturel, social, conomique et politique du SngalÂ; l'importance pour la socit Sngalaise d'accorder aux artistes un statut qui reflte leur rle de premier plan dans le dveloppement et l'panouissement de sa vie artistique et culturelle, ainsi que leur apport en ce qui touche la qualit de la vie ; le rle des artistes, notamment d'exprimer l'existence collective des Sngalais dans sa diversit ainsi que leurs aspirations individuelles et collectives; et la crativit artistique comme moteur du dveloppement et de l'panouissement d'industries culturelles dynamiques au Sngal''.

Au sortir de l'Assemble National, le ministre de la de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, s'est rjoui de l'adoption de cette loi qui est une rponse de l'Etat à une vieille revendication des artistes et acteurs actuels. « Aujourd'hui, l'Assemble Nationale nous a honors, en faisant passer cette loi qui va apporter un changement sur l'ensemble des corps de mtiers qui sont lis à la culture'', a-t-il dclar.

Il souligne qu'il s'agissait de rparer une « anomalie'', car la spcificit des conditions de travail des artistes ne permettait pas de les ranger facilement dans la dfinition communment admise du salari. Car, le cadre qui tait en vigueur, aussi bien au niveau du Code du travail que du Code de la scurit sociale, ne prend pas en compte, de manire spcifique, les diffrentes proccupations des artistes.

Par ailleurs, au sujet de la dfinition de l'artiste, M. Diop a indiqu qu'il en existe plusieurs. Ainsi, d'aprs lui, l'artiste est premirement considr comme toute personne qui cre ou participe, par son interprtation, à la cration ou à la recration d'uvre d'art, dont le travail artistique constitue un lment essentiel de sa vie et qui contribue au dveloppement de l'art et de la culture. Quant à l'artiste « amateur'', selon sa dfinition, c'est toute personne physique qui exerce une activit artistique de manire « non professionnelle'', alors que l'artiste indpendant est toute personne physique qui exerce une activit à caractre artistique sans tre lie à son partenaire professionnel par un contrat de travail.

À propos de la question sur la paternit des uvres de certains artistes souvent spolis, Abdoulaye Diop rappelle que le droit d'auteur est un droit essentiel pour la protection des uvres. Et selon le principe de la primeur de l'antriorit, « c'est le premier dpositaire qui est lgalement reconnu comme propritaire de l'uvre''. À ce propos, il a aussi rappel que les formations accordes au niveau de la Direction des Arts contribueront ncessairement à sensibiliser les artistes sur cette question. En effet, le Sngal a ratifi certaines Conventions internationales, notamment, la Convention 2005 de l'UNESCO relative à la protection et à la promotion de la diversit des expressions culturelles.

BABACAR SY SEYE

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut