Sorano

Par , publié le .

Culture

 

Le Théâtre national Daniel Sorano a un nouveau directeur, depuis quelques semaines. Mais il ne s’est pas donné de répit depuis sa prise de fonction. Après avoir entamé d’importantes réfections dans la grande salle du théâtre, Abdoulaye Koundoul s’est penché sur la condition des travailleurs. Ainsi, il a déclaré mercredi avoir versé à  l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres) des montants prélevés sur les salaires de ses travailleurs entre 1986 et 2009.

Une vieille doléance des travailleurs vient ainsi d’être satisfaite. « De 1986 à  2009, des retenues ont été effectuées sur les salaires des travailleurs sans être reversées à  l’Ipres. Grâce à  l’intervention du chef de l’Etat, 93,6 millions de francs CFA ont été mobilisés pour compenser cela », a expliqué le nouveau directeur général de la Compagnie du théâtre national Daniel Sorano, Abdoulaye Koundoul. Par conséquent, ce sont 82 anciens pensionnaires du Théâtre Sorano qui vont bénéficier de cette somme versée à  l’Ipres. Seulement, il y a un petit écueil.

« La difficulté, c’est l’établissement de la liste des ayants droit », a relevé M. Koundoul. Dans ce sens, la direction générale de la compagnie du théâtre a demandé aux anciens employés concernés de se rapprocher du service administratif de l’établissement culturel et de lui présenter les documents prouvant qu’ils y ont travaillé entre 1986 et 2009.

Le recensement des bénéficiaires aura lieu jusqu’au 2 mars prochain, selon Abdoulaye Koundoul. Le paiement des montants dus aux anciens travailleurs, entamé en 2016, prendra fin le 15 mars prochain, a-t-il ajouté.

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut