ACADEMIE DES TRANSFORMATEURS : 15 entrepreneurs sénégalais accompagnés par la BID

Le sommet des transformateurs de la Banque islamique de développement va réunir Diamniadio les plus grands entrepreneurs mondiaux et innovateurs autour de l'importance des solutions innovantes pour les villes et les communautés croissance rapide. Quinze jeunes entrepreneurs sénégalais ont été sélectionnés pour être accompagnés dans leurs projets.

Le Sénégal va abriter, le 9 décembre prochain, la deuxième édition des "transformers academy et summit 2019''. Une initiative de la Banque islamique de développement (BID) destinée aux jeunes entrepreneurs innovant dans les domaines du numérique. En prélude cet évènement, la BID a organisé hier Dakar, un atelier de formation intitulé "Académie des transformateurs'', afin de sélectionner les meilleurs entrepreneurs sénégalais pouvant bénéficier du fonds "transformers''. Ainsi, 15 jeunes entrepreneurs sénégalais innovateurs sélectionnés dans le cadre de cette académie ont pu bénéficier de supports de cours et d'échanges sur différents sujets liés aux techniques de lever de fonds, de marketing de produit et de recherche de partenariat. L'académie leur a également permis d'échanger avec les 34 entrepreneurs internationaux venus participer au sommet des transformateurs sur la promotion de l'innovation pour des villes durables.

L'objectif de cette académie est de permettre aux entrepreneurs d'apprendre les uns des autres pour éviter les erreurs commises par certains, en vue d'aller très vite dans l'innovation et le développement de leurs entreprises. "Nous souhaitons, en tant qu'Etat, que les jeunes et les innovateurs, d'où qu'ils viennent, puissent se positionner au Sénégal, inventer et vendre au Sénégal et en Afrique. Et pour développer tout cela, l'Etat a mis en place quelques outils dont le guichet du secteur digital de la Der pour le financement des entrepreneurs. Il y a également un fonds privé de 130 millions de dollars créé par un patriote sénégalais et qui finance des sociétés qui innovent'', a déclaré Amadou Hott, ministre de l'Economie, de la Planification et de la Coopération. Il animait en compagnie de Hayat Sindi,conseillère scientifique en chef auprès du Président de la BID, la conférence de presse de clôture de l'académie des transformateurs.

Pour faciliter l'innovation aux jeunes entrepreneurs dans le domaine des start-up, l'Etat compte créer, selon Amadou Hott, un incubateur moderne équipé Mermoz, avec un appui du fonds Khalifa d'Abu Dhabi d'une valeur de près de 10 milliards. Les jeunes et les femmes innovateurs pourront y recevoir des formations gratuitement. Il y a également le parc numérique de Diamniodio qui permettra aux multinationales de s'installer au Sénégal pour travailler avec les jeunes entrepreneurs qui innovent. "Le sommet des transformateurs de Diamniadio a pour but de permettre aux entrepreneurs innovants d'échanger sur les techniques innovantes pour les villes durables.

Nous en avons besoin, parce que les villes africaines ont des défis relever en termes d'assainissement, de transport, de pollution' Et les innovateurs ont un rôle important jouer dans la recherche de solutions. Le forum est le moment d'échanger sur toutes ces idées et de partager avec les participants, les efforts du plan numérique du Sénégal. Notre objectif est d'attirer tous les innovateurs du monde. Quelles que soient leurs nationalités, ils sont les bienvenus pour échanger avec les innovateurs sénégalais et servir le marché sénégalais et africain'', indique Amadou Hott.

ABBA BA

Nous vous recommandons