BANLIEUE - ENTREPRENARIAT FEMININ : Women-incub lance un projet pilote

BANLIEUE - ENTREPRENARIAT FEMININ : Women-incub lance un projet pilote

Enqueteplus Il y'a 3 semaines  Source

Dix femmes de la banlieue dakaroise ont été financées hauteur de 5 millions par Women-incub. C'est pour booster l'entreprenariat féminin.

Dans le but d'aider des femmes de la banlieue dakaroise avoir une indépendance financière, l'association Women-incub a lancé un nouveau projet, hier, Guédiawaye Hip-Hop. Co-fondatrice de Women-incub, Fatou Kiné Diop, qui prenait part cette cérémonie, a fait savoir que cet incubateur est le premier 100 % féminin. Le premier du genre au Sénégal, affirme-t-elle.

Women-incub a osé tester cela, parce que l'organisation reste convaincue par l'étude qui montre que chaque projet géré par des femmes va connaitre un franc succès. Le charme de ce projet, poursuit-elle, est qu'aussi 80 % des gérantes seront des illettrées. Ce choix s'explique par le fait que ces dernières sont souvent exclues par ceux qui financent souvent des projets sans qu'ils ne s'en rendent compte.

"On voit des femmes qui réussissent de très belles choses et qui n'ont pas pour autant fait les bancs. Il suffit juste d'avoir une bonne formation, comme nous le leur proposons. C'est pourquoi nous dispensons les modules en langues nationales. Ceci va leur permettre d'évoluer'', explique la co-fondatrice de Women-incub. "On a mis la disposition de 10 femmes un montant de 5 millions. Elles pourraient commencer ou développer un business dans quelques mois. Elles viennent des différentes communes de la banlieue dakaroise. Elles vont rembourser, mais d'une façon souple. On attend qu'elles remboursent les prêts afin qu'on puisse financer d'autres dames. En effet, on souhaite, d'ici mars, financer beaucoup de femmes, mais cela dépendra de la réussite de la phase pilote'', renseigne Mme Keita.

Selon cette dernière, les bénéficiaires vont s'activer dans le digital, la cordonnerie, la photographie, la tannerie, la transformation de céréales, le commerce et l'alphabétisation. Après avoir réussi cette étape, elles seront outillées davantage pour acquérir d'autres capacités techniques et communicationnelles. "Elles avaient besoin d'un coup de pouce pour démarrer. On a prévu d'organiser une foire qui aura lieu tous les 6 mois, toujours pour aider les femmes qui évoluent dans l'entreprenariat'', ajoute Fatou Kiné Diop. Elle souligne également que le rôle de l'incubateur est de mieux formaliser les femmes.

CHEIKH THIAM

Nous vous recommandons

Economie

UNESCO

Enqueteplus

Economie

Riz: la JICA envisage d'intervenir Kédougou et Tambacouda

Aps

Economie

Convention

Enqueteplus

Economie

Le SRE chargé d'être le catalyseur de la commercialisation du riz paddy

Aps