CAMPAGNE NATIONALE DE VACCINATION : Macky Sall tient au déploiement rapide de la stratégie

Par , publié le .

Economie

 

Le chef de l’Etat, Macky Sall, compte sur le déploiement rapide de la campagne de vaccination, pour lutter contre la pandémie de Covid-19. Hier encore, lors du Conseil des ministres, il a instruit le ministre de la Santé et de l’Action sociale d’engager, sans délai, les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre la Covid-19 des populations-cibles prioritaires.

 

Le président de la République veut en finir avec la pandémie de Covid-19 au Sénégal, par le biais de la vaccination et cela, malgré la méfiance des populations et l’appel à  la prudence de certains spécialistes de la santé. Depuis le début de l’année, Macky Sall instruit, à  chaque Conseil des ministres, les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale à  travailler pour l’accélération du processus.

»˜’Le président de la République demande au ministre de la Santé et de l’Action sociale d’engager, sans délai, les activités de sensibilisation et de préparation technique des opérations de vaccination contre la Covid-19 des populations-cibles prioritaires. Les forces de défense et de sécurité seront mises à  contribution pour accompagner le déploiement rapide de la stratégie de vaccination », rapporte hier le communiqué de son rendez-vous hebdomadaire avec son gouvernement. La même source renseigne que le chef de l’Etat a demandé, à  ce sujet, au ministre de la Santé et de l’Action sociale de poursuivre et de finaliser les discussions et les partenariats entamés pour l’établissement d’une plateforme numérique de suivi de la vaccination et l’intégrer dans la stratégie de vaccination anti-Covid-19.

En dehors de la pandémie, dans le cadre de la prise en charge sanitaire des enfants de 0 à  5 ans, le président de la République a rappelé au conseil avoir mis en place la Couverture maladie universelle (CMU) en 2014. Ceci pour »˜’améliorer durablement » la situation sanitaire des populations et assurer une performance globale de notre système de santé.

»˜’Au regard de l’engagement des communautés et des premiers résultats satisfaisants notés, le chef de l’Etat demande au gouvernement de renforcer l’organisation, le fonctionnement et le financement durable de la CMU, en accentuant le soutien et l’encadrement des mutuelles de santé fonctionnelles, dans tous les secteurs de la vie économique et sociale. Le président de la République se félicite, dans cette dynamique, de l’engagement du gouvernement du Japon à  contribuer au financement, à  hauteur de 40 milliards de francs CFA, de la deuxième phase du Programme Couverture maladie universelle que l’Etat va lancer en 2021, après validation finale de l’évaluation des activités de la phase initiale », rapporte le document.  

La durée du service des ASP prorogée pour un an

Abordant la question liée à  la consolidation des dispositifs de promotion de la sécurité de proximité, le chef de l’Etat invite le ministre de l’Intérieur à  consolider, avec les ministères, les collectivités territoriales et autres partenaires de l’Etat, les résultats notables de la politique de promotion de la sécurité de proximité et de formation citoyenne des jeunes. Dans cette perspective, Macky Sall a informé le conseil avoir décidé de proroger pour un an la durée de service des assistants à  la sécurité de proximité (ASP), de la promotion 2014 en exercice.

Ainsi, il a instruit le ministre de l’Intérieur d’engager la réflexion sur la pérennisation du modèle des assistants à  la sécurité de proximité (ASP), en envisageant la création d’un corps spécial pour ces personnels.

Sur la question liée à  la recherche scientifique et au suivi de l’installation du supercalculateur, le président de la République a ordonné au ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation de prendre les dispositions nécessaires pour sécuriser les conditions d’installation et d’opérationnalisation du supercalculateur de Diamniadio. Ceci, en mettant en place un mécanisme de gouvernance et d’utilisation, par les structures publiques et privées, de cet »˜’important outil » de recherche de dernière génération.

Sur le climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures, le chef de l’Etat a demandé aux ministres de l’Education nationale et de la Formation professionnelle d’accélérer la mise en Å“uvre d’un programme national de modernisation des établissements scolaires publics. Et cela, en accordant une priorité aux anciennes écoles érigées avant l’indépendance et dans les années 60. »˜’Le président de la République demande également aux ministres concernés d’engager avec le ministère et les acteurs de l’artisanat, des partenariats opérationnels, en vue de relancer l’acquisition, par l’Etat et ses démembrements, des tables-bancs, dans le cadre du Projet du mobilier national et de la relance de l’économie », poursuit le communiqué.

Sur la stabilité sociale dans le secteur éducatif, Macky Sall préconise une réflexion sur des dispositions pratiques permettant le paiement systématique des indemnités liées aux examens et concours. Dès lors, il appelle notamment les ministres concernés à  poursuivre le dialogue avec les syndicats d’enseignants et à  assurer le suivi effectif des engagements de l’Etat. Le chef de l’Etat a également invité le ministre des Finances et du Budget à  relancer les prêts DMC qu’il convient d’intégrer dans un vaste programme de financement du logement pour les enseignants avec le soutien du système bancaire national.

MARIAMA DIEME

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut