EBOLA ET COVID-19 EN AFRIQUE : L’OMS déploie ses vaccins

Par , publié le .

Economie

 

Hier, en visioconférence avec la presse, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enjoint tous les pays africains à  faire front commun dans la lutte contre les épidémies de Covid-19 et d’Ebola. Après le Ghana, la Côte d’Ivoire va recevoir ses doses de Covax, en attendant les autres.

 

La Covid-19 s’est bien installée dans les pays africains, tandis que le virus Ebola pointe de nouveau son bout du nez. Face à  ces périls qui frappent les pays africains, l’OMS a mis à  disposition des doses de vaccin pour combattre ces épidémies. Le Dr Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, a présidé, hier, une visioconférence, en présence de Dr Bachir Kanté, Conseiller chargé de mission au ministère de la Santé et de l’Hygiène publique de Guinée, et de Dr Franklin-Asiedu-Bekoe, Directeur de la Santé publique du département de la Santé du Ghana, dont l’objet était de discuter des stratégies de lutte.

»˜’La région africaine fait face à  un risque élevé et à  fardeau d’Ebola et de la Covid-19. Aujourd’hui, nous allons examiner le déploiement de vaccins pour contrôler ces deux maladies dans les pays africains », a-t-elle souligné. Evoquant, par la même occasion, les premières doses de l’Initiative Covax du fabriquant AstraZeneca, réceptionnées par le Ghana. Un programme qui vise à  fournir aux pays à  faible revenu des doses de vaccins anti-Covid. Elle a annoncé la livraison prochaine, ce 26 février, de doses à  la Côte d’Ivoire. Et, dans les prochaines semaines, 24 autres pays africains, qui ont rempli les conditions, recevront également les vaccins Covax. »˜’Les vaccins AstraZeneca sont arrivés en ville hier et devraient arriver en Côte d’Ivoire demain, suivis par 24 autres pays de la région qui ont rempli les conditions préalables à  l’expédition. Ces livraisons sont attendues dans la semaine à  venir », confie-t-elle.

Selon la directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, cette campagne vise à  sauver des vies sur le continent, mais également à  relever son économie fortement impactée par cette pandémie. »˜’Les vaccins sauveront des milliers de vies en Afrique et aideront les économies et les moyens de subsistance à  se rétablir plus rapidement. Ils sont inoffensifs. Nous les avons examinés ; ce sont de bons vaccins », assure-t-elle. Elle invite les pays à  avancer ensemble pour vaincre la pandémie.

Pour ce qui est d’Ebola, le Dr Matshidiso Moeti a fait savoir qu’un »˜’vaccin très efficace a été essentiel pour contrôler les épidémies précédentes. Il est maintenant utilisé dans la réponse aux épidémies en Guinée et en République démocratique du Congo ». A ce propos, annonce-t-elle, 11 000 nouveaux vaccins ont été livrés en Guinée, depuis le lundi 23 février, pour répondre à  cette épidémie d’Ebola.

GRACE LECKABA (STAGIAIRE)

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut