Kaffrine: le Pasa-Loumakaf offre 115 tonnes d'engrais 5815 producteurs
Niahène (Kaffrine), 4 août (APS) - Le Projet d'appui la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine (Pasa-Loumakaf) a offert, mardi, 115 tonnes d'engrais urée et près de 100 tonnes de semences de riz 5.815 producteurs de la région de Kaffrine (centre), a constaté l'APS.
"Cette dotation d'engrais et de semences de riz entre dans le cadre du programme d'appui aux populations de la région de Kaffrine que le PASA ?Loumakaf a mis en place. Cet appui se situe dans le cadre de l'après COVID-19", a expliqué le coordonnateur régional du Pasa-Loumakaf Kaffrine, Abdoul Ka.
Pour en finir avec les conséquences liées cette pandémie, a-t-il expliqué, "le ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural a voulu mettre en place une stratégie (...)''.

Celle-ci consiste "renforcer les aspects de production de l'hivernage présent et des prochains hivernages pour doubler la production agricole au Sénégal", a-t-il précisé.
"Cette dotation en engrais et en semences de riz concerne dix-sept fédérations couvertes par le volet eaux de surface du projet Pasa ?Loumakaf, qui englobe 63 villages pour une population de 5.815 membres", a rappelé M.Ka.

Selon lui,le projet a injecté cette année 600 millions de francs CFA en termes d'appui en intrants, équipements agricoles et de transformation aux producteurs de Kaffrine.
Dans cette région, a rappelé Abdoul Ka, "le Projet d'appui la sécurité alimentaire dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine a mis en place 22 ouvrages de mobilisation des eaux de ruissellement qui dominent 2.450 hectares riz cultivables en hivernage et cultivables en contre-saison".
Il précise que ces ouvrages ont coûté en tout 1,3 milliard de francs CFA.
Le projet Pasa-Loumakaf a aussi réalisé dans la région de Kaffrine deux ouvrages anti-sel, notamment Khosnane et Ndiaw-Bambaly. Selon M.Ka, "ces ouvrages anti-sel jouent le rôle de lessivage et de rétention d'eau".
Il a signalé la mise en place d'actions d'accompagnement des périmètres maraîchers qui sont en phase de finalisation.
"Des populations sont aussi appuyées en petits matériels, savoir des unités de transformation, de décortiqueuses, de batteuses et de moulins mil pour pouvoir amoindrir les coûts d'exploitation'', a-t-il ajouté.

Nous vous recommandons