LANCEMENT OFFICIEL DE LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DE L'ARACHIDE : Moussa Baldé appelle les producteurs au patriotisme

LANCEMENT OFFICIEL DE LA CAMPAGNE DE COMMERCIALISATION DE L'ARACHIDE : Moussa Baldé appelle les producteurs au patriotisme

Enqueteplus Le 2019-12-06  Source

Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural a procédé hier Diourbel, au lancement officiel de la campagne de commercialisation de l'arachide. A cette occasion, Moussa Baldé a appelé les producteurs au patriotisme, en vendant leurs récoltes l'Etat qui a subventionné les intrants.

La campagne de commercialisation de l'arachide a officiellement démarré depuis hier. Le ministre de l'Agriculture et de l'Equipement rural, qui a procédé son lancement officiel hier Diourbel, a soutenu que l'Etat a pris toutes les dispositions nécessaires pour que cette présente campagne se passe bien. D'ores et déj, il rassure qu'aucun bon impayé ne sera enregistré cette année. "Cette année, le gouvernement n'a pas attendu le démarrage de la campagne pour décaisser les fonds nécessaires. 30 milliards de nos francs ont été positionnés par l'Etat, avant le démarrage des opérations de collecte'', a-t-il d'emblée déclaré.

Selon M. Baldé, les opérateurs semenciers se sont engagés sauvegarder le capital semencier, surtout les semences certifiées. Ce qui, ses yeux, constitue un acte symbolique qui va beaucoup contribuer faciliter la tâche l'Etat et booster la production l'année prochaine. "Nous devons avoir un patriotisme, parce que, c'est ce qui nous permet d'avoir des intrants et des équipements de qualité. Les Asiatiques se sont développés grâce leur patriotisme. Nous aussi, nous devrons avoir un patriotisme économique'', a-t-il soutenu.

Présents la cérémonie de lancement, le président de l'Organisation des forces paysannes, Aliou Dia et Mame Khary Mbacké, présidente du Regroupement des acteurs du secteur de l'industrie et de l'agroalimentaire de Touba, ont unanimement demandé au président de la République de prendre des mesures protectionnistes, pour que les étrangers ne viennent pas acheter les graines des producteurs. Il y va, selon eux, de la souveraineté du pays.

La cérémonie de lancement officiel de la campagne de commercialisation de l'arachide s'est déroulée en présence du Directeur général de la Sonacos. Modou Diagne Fada en a profité pour lever un coin du voile, sur l'évolution de cette entreprise qui était, selon ses dires, au bord de la faillite, quand il venait d'être nommé. "Lorsque je prenais service au mois de mai, l'entreprise était en défaut de paiement. Elle ne parvenait plus respecter ses engagements et honorer sa dette de 15 milliards contractée auprès de la Banque islamique du Sénégal'', a dit l'ancien responsable libéral. Qui soutient qu' présent, cette situation n'est plus qu'un vieux souvenir. Cela, dit-il, a été rendu possible grâce au reversement, par le président de la République, de la Sonacos dans le patrimoine de l'Etat, et grâce la mise en place du plan d'urgence de sauvetage de la boite qui a mobilisé près de 16 milliards de nos francs.

Selon Modou Diagne Fada, la décision prise par l'Etat de fixer le prix du kilogramme d'arachide 210 Fcfa va protéger la filière, les paysans et les revenus des producteurs. Toutefois, il a invité les autorités déconcentrées aider au contrôle et la traçabilité des graines, parce qu'elles doivent être vendues dans les points de collecte certifiés de la Sonacos. Il reste convaincu que sila circulaire du ministre de l'Agriculture qui organise la commercialisation de l'arachide et l'arrêté interministériel signé entre la tutelle et le ministre du Commerce sont respectés, il n'y a pas de risque que la Sonacos n'atteigne son objectif de collecter cette année, 250.000 tonnes d'arachide.

BOUCAR ALIOU DIALLO (DIOURBEL)

Nous vous recommandons