LIGNE FERROVIAIRE DAKAR - BAMAKO : Les travaux encore différés

LIGNE FERROVIAIRE DAKAR - BAMAKO : Les travaux encore différés

Enqueteplus Le 2019-12-10  Source

Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres, Me Oumar Youm, a annoncé, hier Thiès, la reprise des travaux de la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar - Bamako pour le mois de décembre 2020.

La société Dakar-Bamako est presque terre, avec ses travailleurs qui se plaignent tout le temps d'être abandonnés par les autorités étatiques. En février 2019, le président Macky Sall avait annoncé, lui-même, la reprise des travaux de réhabilitation du tronçon ferroviaire Dakar - Bamako pour avril de la même année. Mais, jusque-l, rien de concret n'a été constaté.

Hier, une autre date a été avancée par son ministre des Infrastructures et des Transports terrestres. Et c'est pour le mois de décembre 2020. ''Le chemin de fer sera bientôt réhabilité. La Banque mondiale a déj été saisie. La réhabilitation du tronçon Dakar - Bamako va démarrer dans un an, c'est--dire au mois de décembre 2020. Nous allons réhabiliter cette ligne pour reconstruire l'économie de Thiès et du pays. Les experts viendront reprendre le tracé. Donc, dans un an, les travaux vont reprendre'', a déclaré Me Oumar Youm.

L'ancien directeur de cabinet du président Macky Sall prenait part, Thiès, un panel autour du thème ''Thiès, carrefour économique avec le Plan Sénégal émergent'', l'initiative du Groupe d'information républicain (Gir). Une rencontre pour vulgariser les réalisations du chef de l'Etat. Sur ce point précis, il a cité l'autoroute Thiès - Dakar, Thiès - Mbour, Thiès - Aibd, la route Km 50 - Kayar, les 27 km de voiries dans le département de Tivaouane...

En perspective, il annonce aussi, pour 2020, la construction des autoroutes Mbour - Joal - Nguéniène, Thiès - Tivaouane et Thiès - Diourbel. Assurant que le chef de l'Etat a placé Thiès au coeur de sa politique de développement, Me Oumar Youm demande tous d'avoir le courage de vulgariser toutes les réalisations du gouvernement. ''Dansce pays, il y a des gens qui ont peur de revendiquer les réalisations du président Macky Sall. Nous n'avons pas un président peureux ou complexé. Toute la jeunesse de Thiès devait être l pour écouter et comprendre que les choses bougent dans ce pays'', a soutenu Me Youm.

De son côté, Talla Sylla s'est félicité de ce que Macky Sall a pu réaliser dans la capitale régionale du Rail depuis son accession la magistrature suprême. Pour le maire de Thiès, c'est avec le patron de l'Alliance pour la République que Thiès a pris son envol. "Il y a 50 ans, beaucoup de rues étaient impraticables Thiès. Je connais toutes les ruelles de cette ville. Les populations étaient dans une misère extrême. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas, parce que Thiès bénéficie de tous les projets de l'Etat. Promovilles, Pacasen, Pudc, etc. Récemment, Thiès a bénéficié de 3 000 lampadaires pour l'éclairage public de la ville dont les travaux ont débuté depuis très longtemps. C'est pour vous dire que Thiès n'a rien envier aux autres villes du Sénégal'', déclare-t-il.

Prenant la parole la suite du maire de la ville, le coordonnateur départemental de l'Apr invite ses camarades de parti travailler davantage la vulgarisation des réalisations du chef de l'Etat. Mais surtout, dit-il, ne pas se laisser distraire par l'opposition. ''Chers amis, ne soyons pas distraits, parce qu'au sortir de ce panel, nous allons entendre toutes sortes d'attaques. A nous de vulgariser ce que nous avons réalisé ensemble, comme le rappelle très souvent le président Macky Sall. Moi, Augustin, je ne suis pas prêt me taire'', a insisté le maire de la commune de Fandène.

GAUSTIN DIATTA (THI?S)

Nous vous recommandons