MARCHE DE MASQUES, GANTS ET THERMOFLASHS : Assome Aminata Diatta la recherche de solutions pour maîtriser l'offre

MARCHE DE MASQUES, GANTS ET THERMOFLASHS : Assome Aminata Diatta la recherche de solutions pour maîtriser l'offre

Enqueteplus Le 2020-03-31  Source

La ministre du Commerce et des PME est en train de travailler maîtriser l'offre de masques, de gants et des thermoflashs dont le marché est actuellement "très tendu''. L'annonce a été faite, samedi, lors d'une conférence de presse avec son collègue en charge de la Santé et celui des Affaires étrangères.

L'expansion de la Covid-19 sur l'étendue du territoire national continue de paralyser tous les secteurs de l'activité économique, et le commerce n'est pas épargné. En effet, la ministre en charge du Commerce et des Petites et moyennes entreprises (PME) reconnaît que les restrictions de déplacements ainsi que ses impacts sur les activités de production et de distribution ont entraîné une "frilosité'' des consommateurs quant la capacité de couverture des besoins en denrées de première nécessité.

Consciente de cette situation, Assome Aminata Diatta a souligné, samedi, lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Santé et celui en charge des Affaires étrangères, que son département a travaillé en "étroite relation'' avec les producteurs et importateurs de denrées de première nécessité. Ceci pour assurer une "bonne disponibilité'' ainsi qu'une stabilité des prix.

"S'agissant des prix, mon département a procédé une fixation des prix des gels main dont l'offre est maîtrisée pour arrêter la spéculation notée sur ces produits fortement prisés dans la prévention. Le travail se poursuit sur la maîtrise de l'offre de masques, de gants et des thermoflashs dont le marché est actuellement très tendu'', a déclaré la ministre en charge du Commerce. Assome Diatta a rappelé que des opérations spéciales sont déroulées pour assurer une distribution du pain "conforme aux dispositions réglementaires''. Et aussi "écarter davantage'' les risques de propagation de la pandémie. "Dans les grandes surfaces, les boulangeries et dans le commerce traditionnel, des mesures de prévention sont prises conformément aux recommandations du ministère en charge de la Santé, notamment l'observation des règles d'hygiène et la gestion de la clientèle'', ajoute-t-elle.

Lutte contre toute forme de spéculation

Sachant que leur activité de produits et de distribution de produits de première nécessité est "indispensable'', Assome Aminata Diatta invite chaque acteur du commerce intervenant dans la production comme dans la distribution, "faire siennes'' les recommandations du ministère de la Santé en matière de prévention. Elle rassure les consommateurs sénégalais sur la "bonne disponibilité'' des produits de première nécessité pour couvrir tous les besoins des consommateurs.

"Mes services sont mobilisés, sur l'ensemble du territoire, pour une parfaite exécution des instructions du chef de l'Etat relatives l'approvisionnement du marché et la lutte contre toute forme de spéculation'', fait-elle savoir.

Pour rappel, le président Macky Sall avait décidé, lors du Conseil des ministres du 25 mars dernier, de finalement mettre en place une enveloppe de 69 milliards de F CFA, pour renforcer l'aide alimentaire d'urgence aux populations vulnérables, en cette période de crise, avec un objectif d'un million de ménages ciblés.

MARIAMA DIEME

Nous vous recommandons