MARCHE HEBDOMADAIRE DE THIETTY BOYCOTTE DEPUIS 2018 : L'appel au secours du maire

La commune de Thiétty fait face une inquiétante absence de recettes. Son marché hebdomadaire, construit depuis 2018, est boycotté par les commerçants et les populations depuis son inauguration. Face cette situation, l'équipe municipale intensifie la sensibilisation en direction des populations, afin de déconstruire certaines considérations qui ne militent pas en faveur de la rentabilité de ce marché.

La pandémie du coronavirus, en plus d'être une calamité sanitaire, s'est révélée être un désastre économique pour la commune de Thiétty. Depuis la fermeture de son marché hebdomadaire qui se tenait les mardis, les commerçants, les étrangers, toutes nationalités confondues, et les populations qui faisaient vivre le marché, ne viennent plus.

Le marché hebdomadaire: un carrefour d'échanges de 144 cantines construit sur financement hauteur de 50 millions de francs CFA par le PPC/PNDL, travers le ministère des Collectivités territoriales et de l'Aménagement du territoire, souffre, depuis son inauguration, d'un problème de rentabilité. "Après son inauguration, les commerçants et les populations avaient commencé fréquenter le marché. Déj, on avait de l'espoir de gagner de l'argent et poursuivre la réalisation de nos projets pour la commune. Mais, notre grande surprise, notre espoir a fondu comme du beurre au soleil, parce que les commerçants et les populations ont plié leurs bagages et s'en sont allés sans aucune explication. C'est ainsi que le marché a été boycotté. Une situation qui nous préoccupe vraiment'', se lamente le maire de Thiétty, Alassane Baldé.

Interrogés sur ce "boycott'' de ce marché hebdomadaire, modèle dans la région de Kolda, certains habitants de la commune de Thiétty ont laissé entendre que le marché serait "mystiquement miné''. Une dimension que l'édile compte intégrer dans son combat pour l'amélioration de la fréquentation de ce marché. D'après le maire Alassane Baldé, l'équipe municipale intensifie la sensibilisation en direction des populations et des commerçants, afin de déconstruire certaines considérations qui ne militent pas en faveur de la rentabilité de ce lieu de commerce.

"Si nous avons des problèmes de recettes aujourd'hui, c'est cause de ce marché qui ne fonctionne pas. Mais nous allons nous battre et faire en sorte que le marché puisse rebondir un jour et permettre la commune d'améliorer ses recettes'', indique Alassane Baldé. Il profite de cette occasion pour lancer un appel pressant aux populations, aux commerçants et bonnes volontés de leur venir en aide, afin de mettre un terme ce boycott du marché de Thiétty.

A signaler que ce phénomène d'abandon des infrastructures est fréquent dans la région de Kolda. Il y a de nombreuses réalisations dans des communes qui sont aujourd'hui très peu utilisées par les populations.

NFALY MANSALY

Nous vous recommandons