Nigeria: deux sous-préfets relevés de leurs fonctions pour avoir prié pour la victoire de Buhari

Nigeria: deux sous-préfets relevés de leurs fonctions pour avoir prié pour la victoire de Buhari

Agenceecofin Il y'a 4 jours  Source

(Ecofin Hebdo) - Au Nigeria, deux sous-préfets ont été suspendus dans l'Etat de Gombe. S'ils affirment avoir été punis pour avoir organisé des prières pour la victoire de Buhari aux prochaines élections, les autorités locales quant elles, démentent ce motif.

l frii

Nigeria: deux sous-préfets adressent une prière Dieu en faveur du président Buhari, le retour est sans appel !

Au Nigeria, deux sous-préfets ont été récemment révoqués de leurs fonctions. Une sanction qu'ils subissent pour avoir imploré le ciel afin que le président Buhari gagne la présidentielle de février 2019.Un bel élan de solidarité

Le 23 novembre dernier, Alhaji Julde et Ummaru Bappayo, deux chefs coutumiers organisaient un culte religieux dans le district de Deba dans l"Etat de Gombe. Objectif affiché: prier pour Muhammadu Buhari afin que le président sortant du Nigeria gagne la présidentielle de février 2019.
Mais, l'initiative n'a pas été du goût de l"émirat de Deba. «On m'a ordonné de vous informer qu" partir du 23 novembre 2018, vous êtes suspendus de vos fonctions de chefs de district par Son Altesse Royale, l"émir de Deba pour des fautes graves», peut-on lire dans une lettre rédigée en langue haoussa par Saidu Mele, secrétaire par intérim de l"émirat de Deba.

Reconnaissant les faits, les deux autorités semblent toutefois offusquées de cette décision. «C'est vrai que nous avons été suspendus pour avoir organisé le Zikr (acte de foi pour se rapprocher de Dieu dans la religion musulmane, Ndlr) et avoir prié pour notre cher président. Je ne sais pas en quoi ça pose problème», déplore Alhaji Julde.

Julde estime aussi que c'est le gouverneur Ibrahim Dankwambo, réélu en 2015 la tête de Gombe qui a chargé l"émir de Deba de les suspendre.
Démentis du gouvernorat et de l"émirat

Information démentie par le gouvernorat. «Ce n'est pas vrai», a confié via Whatsapp Umar Nafada, conseiller la communication du gouverneur premiumtimes.com, un site local. «Mais, je reviendrai vers vous pour confirmer ou infirmer l'information selon laquelle ils ont été suspendus pour avoir......

→ Lire l'article au complet sur Agenceecofin



Nous vous recommandons