Partenariat UE-ACP: appel garantir le maintien d'une croissance constante de l'économie africaine

Partenariat UE-ACP: appel garantir le maintien d'une croissance constante de l'économie africaine

Aps Le 2019-09-19  Source
Dakar, 19 sept (APS) ? La présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Aminata Touré, a insisté sur la nécessité de garantir le maintien d'une croissance constante de l'économie africaine dans le prochain accord de partenariat entre l'Union européenne (UE) et les pays d'Afrique, Caraïbes et Pacifique (ACP).
"L'accord devrait pouvoir garantir le maintien d'une croissance constante de l'économie de pays avec la prise en compte essentielle des intérêts de nos entreprises et nos PME", a-t-elle déclaré.
Aminata Touré s'exprimait, mercredi, lors d'un atelier de formulation des priorités des organisations de la société civile et des ONG dans le nouvel accord de partenariat entre l'UE et les pays ACP après 2020.
"L'accord devrait favoriser également l'emploi de notre jeunesse", a poursuivi la présidente du CESE, soulignant que "le deuxième élément de réflexion, c'est de tenir compte dans les accords de nos objectifs respectifs de développement économique".
L'accord de Cotonou est le cadre général dans lequel s'inscrivent les relations entre l'UE, d'une part et 79 pays d'Afrique, des Caribes et du Pacifique (ACP), adopté en 2000 pour remplacer la convention de Lomé de 1975.
"Tous les accords qui devront être pris devront également s'inscrire dans une dynamique de renforcement de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA)", a-t-elle dit.
Pour elle, "la ZLECA est l'aboutissement d'un grand processus qui vise intégrer l'Afrique sur la forme d'un marché commun", estimant que "c'est sous ces angles-l que nous devons tester le fameux principe +Win Win+ auquel nous adhérons tous en principe".
"Il faudra descendre dans l'aspect concret des accords pour qu'on puisse mutuellement trouver ce bénéfice qui, de notre côté, a pour objectif d'inscrire nos pays dans une courbe irréversible de développement", a-t-elle indiqué.
"Le Sénégal est dans une courbe de croissance ascendante de croissance économique que le nouveau partenariat avec l'UE doit prendre en compte", a conclu MmeTouré.


Nous vous recommandons