Petrogaz 

Par , publié le .

Economie

 

Le Bureau exécutif national (Ben) du Syndicat national des travailleurs du pétrole et gaz du Sénégal s’est réuni dernièrement pour aborder des questions relatives à  la situation qui prévaut dans le secteur des hydrocarbures et l’état des négociations du projet de convention collective du sous-secteur du transport d’hydrocarbures. 

Les syndicalistes ont, à  cet effet, déploré l’indifférence et l’arrogance caractérisée d’une grande majorité d’employeurs du sous-secteur des transports d’hydrocarbures, faisant fi de la volonté de l’autorité de tutelle de faciliter les négociations de la convention collective de branche du sous-secteur des transports d’hydrocarbures et la résolution du conflit de Gazal Transport, sous l’arbitrage de l’administration du travail. Ce, indiquent-ils, malgré la forte mobilisation observée dans le sous-secteur du transport, au cours de la tournée de sensibilisation. 
 
A cet effet, les membres du Ben exhortent les délégués du personnel, les délégués syndicaux et les travailleurs membres du SNTPGS/FC à  se tenir prêts à  tout appel de leur organisation. »˜’Le Ben se félicite de la mobilisation massive et l’engagement des travailleurs dans toutes les sections syndicales, conformément aux directives du plan d’action arrêté à  la suite du dépôt du préavis de grève en souffrance depuis plusieurs mois », s’indignent-ils. 
 
Dans son communiqué, le Bureau exécutif national (Ben) rappelle aussi que la négociation de la convention collective de branche dans le sous-secteur des transports routiers d’hydrocarbures et le combat contre les violations des droits et libertés syndicaux des travailleurs constituent les points centraux de la plateforme revendicative, objet d’un préavis de grève toujours en vigueur. »˜’Ne pouvant plus attendre davantage sans agir, le SNTPGS réitère son engagement et sa détermination à  faire aboutir la plateforme minimale, objet du préavis », préviennent les syndicalistes.
 
Qui sont par ailleurs revenus sur l’incendie déclaré dans un puits de gaz à  Ngadiaga et la situation des travailleurs de Fortesa.  Les syndicalistes ont, à  ce propos, exprimé leur solidarité aux travailleurs et au top management de la société et à  l’ensemble des populations de ces localités. »˜’C’est dans ce même élan que le Bureau exécutif national du Syndicat des travailleurs du pétrole et du gaz du Sénégal exprime sa profonde compassion à  la famille de Henry Guenon, ingénieur américain, qui a perdu la vie dans cet accident », indique le Ben.  
 

 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut