RIPOSTE COVID-19 : Le FMI et la Banque mondiale au chevet du Sénégal

RIPOSTE COVID-19 : Le FMI et la Banque mondiale au chevet du Sénégal

Enqueteplus Le 2020-04-03  Source

Le Fonds monétaire international (FMI) et la Banque mondiale (BM) vont débloquer, respectivement, plus de 133,7 et 12 milliards de francs CFA, en vue de soutenir le Sénégal, face aux effets néfastes de la Covid-19 sur l'économie du pays.

Les services du Fonds monétaire international (FMI) ont achevé, avant-hier, les discussions concernant un décaissement de 221 millions de dollars, soit plus de 133,7 milliards de francs CFA au Sénégal, pour faire face la pandémie de la Covid-19. D'après un communiqué de l'institution de Bretton Woods, ce financement vise un "accès d'urgence'' la facilité de crédit rapide et l'instrument de financement rapide pour aider le Sénégal relever les défis économiques liés la pandémie.

"L'approbation de la demande de financement par le Conseil d'administration du FMI mettra la disposition des autorités 221 millions de dollars (soit plus de 133,7 milliards de francs CFA) pour répondre aux besoins urgents du budget et de la balance des paiements résultant de la pandémie. La réunion du Conseil d'administration est attendue d'ici la mi-avril'', précise le FMI.

D'après l'institution monétaire, le gouvernement sénégalais a pris des "mesures fortes'' pour arrêter la propagation de la maladie et met en oeuvre un plan stratégique pour atténuer son impact économique et social. Le FMI précise également que les 147,6 millions de dollars, environ 89 milliards de francs CFA, sont au titre de l'Instrument de financement rapide (IFR) et les 73,3 millions de dollarsrestants, soit 44,3 milliards de francs CFA, au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR). L'objectif étant, d'après eux, de répondre aux "besoins urgents'' du budget et de la balance des paiements résultant de la détérioration des conditions économiques mondiales et de la propagation de la Covid-19 au Sénégal. "La pandémie de la Covid-19 a affaibli les perspectives macroéconomiques du Sénégal. Les mesures de confinement pour éviter la propagation du virus, la baisse de la demande extérieure, la diminution des envois de fonds et l'arrêt brutal des voyages et du tourisme ont un impact significatif sur la croissance et génèrent un besoin urgent de balance des paiements (BOP). Le soutien du FMI aide préserver l'espace budgétaire pour les dépenses de santé essentielles liées la Covid-19 et catalyser le soutien des partenaires au développement'', renchérit le communiqué.

Toutefois, le FMI reconnaît que les autorités sénégalaises ont déj adopté des "mesures fortes'' pour atténuer l'impact de la pandémie. Ceci en déclarant l'état d'urgence, en fermant les écoles, en suspendant le trafic aérien, en interdisant les rassemblements publics et en instaurant un couvre-feu.

La BM décaisse 12 milliards de francs CFA

À côté de l'appui du FMI, le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a aussi approuvé, hier, un crédit de 20 millions de dollars, soit 12 milliards de francs CFA, de l'Association internationale de développement (IDA). "Le Projet de riposte la pandémie de Covid-19 au Sénégal renforcera les capacités de prévention, d'anticipation et de réaction du pays. Il vient compléter l'aide additionnelle accordée au Sénégal dans le cadre d'une opération en cours, le Projet de renforcement des systèmes régionaux de surveillance des maladies (REDISSE III) destinée soutenir le Plan national de riposte au coronavirus'', explique la BM dans un communiqué.

Pour le directeur des Opérations de la Banque mondiale pour le Sénégal, Nathan Belete, le Sénégal a "bâti sa riposte'' contre la Covid-19 sur l'expérience acquise ces dernières années pour enrayer les épidémies, grâce des mesures rapides de dépistage et de réaction. "La Banque mondiale sait que le projet sera mis en oeuvre avec efficacité et en étroite concertation avec tous les partenaires et parties prenantes concernés'', poursuit-il.

Il convient de noter que le groupe de la Banque mondiale compte mobiliser une aide rapide d'un montant de 14 milliards de dollars, soit plus de 8461 milliards de francs CFA, afin de renforcer l'action des pays en développement face la pandémie de Covid-19 et accélérer la vitesse de rétablissement. "Cet appui immédiat comprend des financements ainsi que des conseils et une assistance technique destinés aider les pays confrontés aux conséquences sanitaires et économiques de la pandémie. IFC y contribue hauteur de 8 milliards de dollars, avec des financements visant aider les entreprises touchées par la pandémie et protéger les emplois'', explique la BM. La BIRD et l'IDA s'emploient, d'après la même source, mettre la disposition des pays une enveloppe initiale de 6 milliards de dollars pour financer la réponse sanitaire.

"En vue de fournir un soutien plus large et répondre aux besoins des pays, le groupe de la Banque mondiale prévoit de déployer 160 milliards de dollars sur une période de 15 mois, pour protéger les populations pauvres et vulnérables, soutenir les entreprises et favoriser le redressement de l'économie'', conclut la BM.

MARIAMA DIEME

Nous vous recommandons