Saint-Louis: appel au respect des normes sécuritaires en mer
Gandiol (Saint-Louis), 15 nov (APS) - L'adjointe du gouverneur de Saint-Louis en charge du développement a invité jeudi les pêcheurs respecter les normes de sécurité en mer et multiplier les actions de sensibilisation.
Fatou Makhtar Fall Faye s'exprimait, au nom du ministre de la Pêche, la cérémonie de clôture de la campagne de sensibilisation et de formation sur la sécurité de la pêche artisanale.
Cette manifestation constitue, selon elle, ?'une étape importante dans la quête d'une solution pérenne l'épineuse question de la sécurité des pêcheurs artisans et celle de leurs équipements''.
Elle a ajouté que ?'la sensibilisation des capitaines de pirogue sur la sécurité en mer, constitue un maillon essentiel dans la lutte contre l'insécurité en mer''.
L'adjointe au gouverneur a par ailleurs rappelé que depuis le début du mois de novembre, ?'780 jeunes pêcheurs ont été formés au niveau de 26 sites de débarquements des régions de Dakar, Thiès, Fatick, Kaolack, Ziguinchor, Sédhiou, Louga, Matam et Saint-Louis''.
Les professionnels du secteur ont été suffisamment sensibilisés sur l'obligation du port du gilet, ainsi que sur la détention bord de matériel de sécurité, la prise en compte des alertes météo dans l'optique de changement de comportement, a-t-elle souligné.
Parlant de la situation Saint-Louis, elle a relevé quel'activité de la pêche est confrontée des ?'difficultés multiples'', citant, entre autres, l'érosion côtière, la rareté des ressources halieutique, les traversée de l'embouchure du fleuve Sénégal.
Fatou Makhtar Fall Faye est également revenue sur le problème de la brèche, ?'devenue aujourd'hui, une préoccupation des plus hautes autorités''.
La brèche de Saint-Louis, ouverte pour éviter des inondations Saint-Louis, s'est élargie de plusieurs kilomètres.
Cet élargissement est considéré comme une source de danger pour notamment les pêcheurs, cause des nombreux chavirements de pirogues qui y sont enregistrés.
Selon elle, la pêche est le premier secteur d'exportation en 2017 et 2018 avec respectivement 216 et 244 milliards de francs Cfa de recettes.
''La pêche contribue près de 3,2 au PIB, la création de plus de 600.000 emplois, l'équilibre de la balance commerciale, ainsi qu' la sécurité alimentaire et nutritionnelle avec un apport de 75% en protéines d'origine animales des populations'', a t-elle dit.
Pour sa part, le colonel Mamadou Ndiaye, Directeur de la Protection et de la Surveillance des pêches, a soutenu que face ?'la recrudescence des accidents en mer, il est aujourd'hui important de sensibiliser les jeunes pêcheurs et les acteurs de la pêche''.
Les pêcheurs doivent ?'obligatoirement porter le gilet de sauvetage, subventionné par l'Etat, et se doter de pirogues sécurisées, des équipements adéquats, tout en respectant la réglementation en mer, mais surtout, les consignes et alertes météo'', a-t-il dit.
Le ministère de la Pêche a entamé une remise de valise de géolocalisation aux pêcheurs pour pouvoir ?'situer les pirogues en mer, avec un recueil de données, et les secourir en cas de détresse ou accident''.
BD/OID/AKS

Nous vous recommandons