SOMMET DE LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES : Les pays africains invités plus de vigilance

SOMMET DE LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES : Les pays africains invités plus de vigilance

Enqueteplus Le 2019-11-14  Source

Africa Digital Rights Hub a choisi le Sénégal pour abriter le 2e Sommet de la protection des données personnelles en Afrique. Un choix qui se justifie, d'après les organisateurs, par les efforts consentis par le Sénégal en la matière.

Le Sénégal accueille, pour cinq jours, le 2e Sommet de la protection des données personnelles en Afrique, organisé parAfrica Digital Rights Hub (Adrh) sur le thème "Approfondir la protection des données personnelles en Afrique''.

D'après la présidente de la Commission des données personnelles (Cdp), cela démontre l'importance,pour les pays africains, de prendre en charge cette question,au regard des nombreux enjeux qu'elle présente. Pour Awa Ndiaye, deux options s'offrent ainsi aux pays africains. A savoir "s'adapter cette formidable révolution technologique qu'exerce le monde ou laisser nos concitoyens dans une situation d'insécurité''.

Et de poursuivre: "Il est évident que nous devons nous adapter aux tendances actuelles, pour donner nos concitoyens la meilleure protection possible'', pense la présidente de la Cdp. A ses yeux, le renforcement des législations pour la protection des données personnelles devient une urgence pour tous les pays africains. Elle propose, cet effet, de faire évoluer le cadre juridique pour la protection des données etl'adapter au progrès rapide des technologies. Pour la présidente de la Cdp, cela est "primordial''.

Awa Ndiaye déclare, dans le même sillage, que l'Internet est devenu le media le plus utilisé en Afrique. Toutefois,avertit-elle,c'est un outil aux multiples opportunités qui présentent de nombreux risques comme le piratage, la désinformation, la cybercriminalité? Et d'estimer que "seule une démarche inclusive de tous les acteurs peut réellement aider préserver le droit la vie privée des citoyens''.

A son avis, approfondir la protection des données personnelles en Afrique passe par une coopération efficace entre les autorités des protections des données personnelles et une collaboration stratégique. Pour Awa Ndiaye, il faut assister les pays qui ne disposent pas de loi.

Dans son discours,la directrice exécutive d'Africa Digital Rights Hub est revenue sur le choix du Sénégal pour abriter ce sommet. D'après Teki Akuetteh, cela s'expliquepar le statut de leader du Sénégal dans le domaine de la protection des données personnelles. "Le choix du Sénégal s'explique par la volonté d'aider et d'appuyer la Commission des données personnelles. Le travail qui est en train d'être fait au Sénégal devrait être le cas dans tous les autres pays. C'est donc une reconnaissance la Cdp que de tenir ce sommet dans votre pays'', renseigne Teki Akuetteh. Révélant que des focus groupes relatifs aux données personnelles sont prévus au cours de ce sommet. Le but, dit-elle, est detrouver une harmonisation des lois dans les pays africains pour la protectiondes données personnelles.

HABIBATOU TRAORE

Nous vous recommandons

Economie

SUBVENTIONS AGRICOLES : Les graines de la discorde

Enqueteplus