TOURNEE ECONOMIQUE DANS LE SALOUM : Les grands chantiers agricoles de Macky Sall

TOURNEE ECONOMIQUE DANS LE SALOUM : Les grands chantiers agricoles de Macky Sall

Enqueteplus Le 2020-09-22  Source

La tournée agricole du président Macky Sall, ce week-end, dans le Saloum, a été riche en enseignements. Le chef de l'Etat a remis sur la table la problématique de l'atteinte de l'autosuffisance en riz. Il s'est prononcé sur les chantiers de la mécanisation et de la modernisation de l'agriculture et invité les hommes d'affaires investir dans l'agrobusiness.

La tournée économique du chef de l'Etat a plutôt été agricole. L'agriculture, l'un des axes majeurs de son programme "Yoonu Yookuté''. Lors d'une tournée dans la vallée, pendant son premier mandat, le président Macky Sall avait promis l'atteinte de l'autosuffisance en riz, en 2017. L'objectif n'est pas atteint, mais il ne désespère pas d'y arriver, avec la promotion de la culture de plateau. Il l'a dit, ce samedi, Keur Socé, dans le Saloum où il a visité des champs de riz. ''Je vois qu'il pousse, comme les autres spéculations, le maïs, l'arachide, le mil. Cela veut dire qu'avec le riz de plateau, nous allons atteindre plus rapidement nos objectifs d'autosuffisance en riz. Jusque-l, nous avions une formule 40 % riz pluvial et 60 % de riz irrigué. Aujourd'hui, c'est inversé. Quasiment, et ça coûterait moins cher, si on arrivait développer le riz de plateau, même si les rendements sont faibles par rapport au riz de la vallée. Mais c'est déj très important'', a déclaré le président Macky Sall. Qui s'est félicité de la diversification des cultures.

En effet, du mil, du maïs, de la pastèque, du niébé, du "bissap'' y sont cultivés dans les règles de l'art, constate-t-il. Dans cette optique de participer la sécurité alimentaire, les coopératives, souligne-t-il, vont permettre aux agriculteurs de mieux s'organiser. D'où son option pour une mécanisation intensive. ''Nous voulons aider et les machines seront mises en oeuvre, notamment les tracteurs qui sont subventionnés hauteur de 60 %. Quand vous formez une coopérative, il vous est plus facile d'accéder au matériel. Nous avons aussi du matériel attelé subventionné hauteur de 70 %. Présentement, il y a un lot qui vient dans chaque région et vous disposez de ce lot'', a-t-il lancé aux producteurs présents.

Après avoir félicité les membres de la coopérative qui sont pour la réforme de l'agriculture, il les a incités développer la contractualisation. ''Progressivement, nous aurons des acteurs qui vont accompagner les agriculteurs, mettre leur disposition les intrants et racheter les productions. Je crois qu'il y a une révolution silencieuse de l'agriculture sénégalaise. Quand on voit toutes ces emblavures, nous sommes satisfaits. J'ose espérer, d'ici un mois, que nous aurons des récoltes absolument abondantes. Je suis fier de cette visite Keur Socé'', a terminé le chef de l'Etat Macky Sall.

La première étape de cette tournée agricole avait été la commune de Sibassor où le président a insisté sur la mécanisation pour une modernisation de l'agriculture. A Ngoloth, Macky Sall a visité un champ agricole de la Coopérative pour le développement local de Sibassor (Copedels). Sa particularité est le contrat qui lie cette coopérative avec la Sonacos. La société achète la production et, en amont, met la disposition des producteurs des semenceset de l'engrais. Ainsi, la présidente de la Copedels, Fatou Binetou Mbengue, a ajouté qu'ils travaillent avec l'Institut sénégalais de recherches agricoles (Isra). La coopérative était constituée, au début, de 187 femmes et 10 hommes. Actuellement, elle compte 2 000 membres.''Maintenant, on a plus d'hommes que de femmes. Cela veut dire que nous travaillons bien. Il y a des guides, des religieux, de jeunes bacheliers qui ont leur diplôme. La coopération est affiliée au Réseau des organisations paysannes et pastorales qui nous appuie'', a confié Mme Mbengue au chef de l'Etat.

Ce dernier a félicité l'engagement des femmes, hommes et jeunes. ''C'est un exemple, c'est très important. Je vais direau ministre de dresser des programmes pour renforcer la mécanisation pour la modernisation de l'agriculture. Si la production augmente, l'économie va grimper'', a-t-il soutenu.

Macky invite le privé investir dans l'agrobusiness et l'élevage intensif

Le périple du Chef de l'Etat l'a aussi mené sa ferme privée, Sarou Dia, un village situé dans la commune de Toubacouta. Le Président Macky Sall y a invité les hommes d'affaires sénégalais investir dans l'agriculture, l'agrobusiness et l'élevage intensif. « Je voudrais donner l'exemple et montrer que l'agriculture n'est pas seulement l'affaire des paysans et producteurs. Nous devons encourager les hommes d'affaires, le secteur privé, investir dans les fermes laitières. Mais c'est très exigeant, en termes de soins qu'il faut apporter aux vaches, surtout en matière d'alimentation et d'eau. Ce qui fait qu'il faut beaucoup d'espace pour faire des aliments de fourrage'', a déclaré le chef de l'Etat. Qui invite aller vers un élevage modernisé pour avoir une meilleure productivité et une autosuffisance en lait et en viande.

''Nous avons lancé, globalement, la mécanisation. Partout où nous sommes passés, les tracteurs, le matériel agricole est disponible. C'est cela qui augmente les capacités, la productivité et donc la richesse des agriculteurs. Je crois que c'est ça l'image de l'agriculture moderne du Sénégal de 2020. Je vais renforcer les moyens du ministère de l'Agriculture, pour que les coopératives agricoles de l'élevage puissent se moderniser, dans les techniques culturales, mais aussi dans l'encadrement et dans la commercialisation'', a ajouté le chef de l'Etat.

Macky Sall souhaite aller vers la rentabilité. ''Toute activité est appelée apporter des gains, sinon, ce n'est pas la peine. Si on veut motiver les gens aller dans l'agriculture, il faut que l'agriculture leur rapporte. Or, en emblavant de grandes superficies, en augmentant les productivités, il va falloir que les gains soient augmentés et c'est comme ça que le pays se développe. Je suis très fier de ce que j'ai vu, dans la première journée, dans les régions de Fatick et Kaolack'', a-t-il soutenu.

COMMUNE BABALY

Le combat pour le renouvellement du capital semencier

La tournée du chef de l'Etat l'a mené au champ de la Coopérative des producteurs de semences des communes de Paoskoto, Darou Salam et Dabaly. A Santhy Ibrahima Touré, commune de Dabaly, dans le département de Nioro, le chef de l'Etat Macky Sall s'est dit ravi de voir une organisationautour de coopératives où plusieurs producteurs ou productrices se regroupent pour mettre en synergie leurs efforts. ''L'Etat, en tant qu'acheteur, se réjouit du travail des producteurs, mais surtout l'organisation. Les productions sont belles, en cette période", s'est-il réjoui.

Avant d'encourage les membres de la coopérative continuer renouveler le capital semencier, pour sécuriser et améliorer les semences et augmenter les rendements, afin d'atteindre l'autosuffisance.

''Si l'Etat arrivait organiser tous les producteurs en coopérative, l'acquisition du matériel autorisé serait plus facile, parce que chaque producteur ne peut pas acheter un tracteur et l'entretenir. Et si c'est une coopérative, ils vont en avoir plusieurs, compte tenu des subventions de 60 % pour lestracteurs et 70 % pour le matériel attelé''.

Créée en décembre 2007, la coopérative a pour objectif de participer la reconstitution du capital semencier du Sénégal, de coordonner les activités de production et de commercialisation de ses membres. Aujourd'hui, elle compte 1 527 membres adhérents dont 176 femmes et 1 351 hommes. Cette année,la coopérative a emblavé 1 793 ha de semences d'arachide de niveau base R1 et R2.L'Etat est son principal client. Pour le moment, la coopérative ne dispose pas de tracteur.

Aida Diène

Nous vous recommandons