VACCINATION CONTRE LA COVID-19 : Le Msas livre sa stratégie nationale

Par , publié le .

Economie

 

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale s’est doté, depuis le 12 janvier, d’une stratégie nationale qui va être introduite dans le dispositif de vaccination.

 

C’est décidé ! Le Sénégal va entrer dans la phase de la vaccination contre la Covid-19. Un acte devenu un enjeu planétaire, de l’avis du ministre de la Santé et de l’Action sociale, surtout à  la faveur de la deuxième vague de l’épidémie qui affecte plusieurs pays dont le Sénégal.

Face à  cette situation et suite aux instructions du président de la République, le ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas) s’est doté, depuis ce 12 janvier 2021, d’une stratégie nationale de vaccination contre la Covid-19. Celui-ci, renseigne Abdoulaye Diouf Sarr dans un communiqué parvenu hier à  »˜’EnQuête », a présenté les différentes modalités d’introduction du vaccin dans notre dispositif de vaccination.

Cette stratégie, selon le chef du département Santé, vise la réduction de la morbidité des cas graves et les décès liés à  la Covid-19. Ce, par la vaccination des populations cibles prioritaires, dans une première phase et, dans une seconde phase, interrompre la transmission de l’infection par la vaccination de la population restante. »˜’Cette stratégie vient en complément au Plan national de lutte contre la Covid-19 en cours d’exécution depuis la notification du premier cas le 2 mars 2020 », fait-il savoir.

Le plan de cette stratégie est décliné en deux phases. Il vise, dans une première étape, à  assurer la vaccination d’au moins 90 % des cibles prioritaires constituées du personnel de santé, des sujets âgés d’au moins 60 ans, des sujets présentant des comorbidités, mais aussi des personnes de par leur fonction ou mode de vie sont plus exposées que le reste de la population générale.

Selon le ministre, cette première étape va démarrer avant la fin du mois de mars 2021 et doit atteindre la totalité de la cible visée dans une période de deux mois. Quant à  la deuxième phase du plan de vaccination, elle s’inscrit aussi dans le même objectif que la première. Elle vise au moins 90 % de la population globale restante, dans un délai qui ne doit pas dépasser le premier trimestre de 2022.

Selon le communiqué, durant la mise en Å“uvre de cette stratégie, les vaccins seront offerts à  travers les services de vaccination habituels du Programme élargi de vaccination. »˜’Cette vaccination se fera en stratégie fixe au niveau des unités de vaccination, en stratégies avancées et mobiles dans certains lieux recevant les personnes cibles. Les responsables des formations sanitaires pourront convenir, avec les autorités locales, de sites de vaccination les plus pertinentes pour toucher toute la population. Les structures sanitaires privées, parapubliques et confessionnelles seront impliquées en collaboration avec les autorités sanitaires de leur zone de responsabilité », renseigne Diouf Sarr.

Ainsi, il sollicite la mobilisation et l’adhésion de tous pour vaincre et bouter hors du pays la Covid-19. »˜’Un plan de communication soutenu et inclusif aidera à  une large mobilisation de la communauté qui fera corps avec tous les agents de santé et de l’action sociale pour une introduction réussie du vaccin dans notre arsenal préventif », dit-il.

VIVIANE DIATTA

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut
Suivez en DIRECT/LIVE Les Manifestations Du Lundi 08 Mars 2021Cliquez-ici