Vers l’élaboration d’une stratégie nationale de la ZLECAF

Par , publié le .

Economie

Dakar, 22 nov (APS) – Le Bureau de mise à niveau des entreprises du Sénégal (BMN) travaille à l’élaboration d’une stratégie nationale de la zone continentale africaine de libre échange (ZLECAF), en vue de rendre plus compétitifs les produits sénégalais ciblés, a fait savoir son directeur général, Ibrahima Diouf. 

 
‘’Il faut des marchés outillés, des offres appropriées et conformes aux attentes car, nous sommes dans un monde de la compétition qui va s’exacerber en 2021 avec l’entrée en vigueur pour 90% des produits de la zone continentale de libre échange africaine (ZLECAF)’’, a indiqué M. Diouf. 
 
Il s’exprimait, samedi après-midi, lors de la clôture d’une session de formation de six jours de consultants sénégalais et de cabinets-conseil sur la ‘’méthodologie et les outils de la mise à niveau’’ organisée par le BMN. La session a regroupé quelque 30 participants de divers secteurs. 
 
‘’Nous sommes en train de travailler sur la stratégie nationale et la mise à niveau serait un élément central de cette stratégie nationale de la ZLECAF. En ce sens, vous êtes appelés à davantage d’intervention’’, a lancé Ibrahima Diouf. 
 
De fait, a-t-il souligné, ‘’nous avons jugé nécessaire de renforcer les capacités des acteurs de ce marché de consultance mais aussi arriver à s’entendre sur les outils les plus pertinents pour permettre à nos entreprises d’en bénéficier et d’être plus résilientes à l’arrivée inévitable des produits et services d’entreprises de tout le continent’’. 
 
‘’Tout cela, dicte une conduite qui est d’être toujours en veille pour que nous ne soyons pas surpris car, les industriels ont des craintes de voir le tissu industriel s’effriter’’, a fait valoir M. Diouf. 
 
Cependant, a-t-il ajouté, ‘’c’est à nous de les rassurer grâce un travail sérieux, approfondi, de leur dire que vous avez des outils pour faire face à toutes ces menaces qui profilent à l’horizon’’. 
 
Pour lui, avoir en face un marché de près de deux milliards de consommateurs est un avantage. 
 
‘’Il suffit d’être créatif, inventer pour que l’on puisse prendre sa part de ce marché. Il faut penser au-delà du marché du conseil domestique et penser à ceux de l’UEMOA, de la CEDEAO’’, a suggéré M. Diouf. 
 
A ce sujet, a-t-il fait observer, ‘’il faut renouveler les connaissances pour améliorer les approches et cela nous le ferons ensemble dans les mois et années prochains’’. 
 
‘’La stratégie nationale compte beaucoup sur la mise à niveau des entreprises. Quand on parle de libéralisation, il y a 90 produits qui seront concernés par la libéralisation immédiate. Par rapport à cela, nous devons voir où le Sénégal dispose d’avantages’’, a-t-il expliqué. 
 
A ce propos, dit M. Diouf, il faut mettre en place une stratégie nationale c’est-à-dire renforcer la compétitivité de ces entreprises, les outillées pour qu’elles puissent faire face. 
 
Selon lui, cette stratégie va reposer l’apport de la mise à niveau en termes de programmes et de résultats à atteindre pour cette stratégie nationale de la ZLECAF. 
 

O commentaire

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié. Champ obligatoire (*)

Défiler vers le haut