â­Â Envie d'un smartphone ? Notre guide et sélection selon vos besoins et budget

Vous êtes à la recherche d'un smartphone pour les fêtes de fin d'année, mais en même temps complètement perdu dans les centaines de références disponibles ? Pas de panique, on vous explique les points importants à regarder tout envous propose une sélection de produitspour chaque besoin/budget.

Noël approche à grands pas et le numérique devrait cette année encore occuper une place importante sous le sapin. Après un premier guide sur le choix d'une tablette, nous continuons avec les smartphones. Leur utilisation est largement entrée dans la vie courante depuis des années, avec une diversité de fabricants et références toujours plus importante.

Dans notre sélection, nous avons fait le choix de ne mettre en avant que des produits vendus par des revendeurs ayant pignon sur rue et en évitant autant que possible les importations. Il est donc possible de trouver moins cher, mais il faudra être prudent sur les bandes de fréquencesprises en chargecar elles ne sont pas les mêmes partout dans le monde, (notamment entre la Chine, les Etats-Unis et l'Europe), la garantie, les éventuels frais de douanes, les délais, etc.

Il ne s'agit évidemment que d'une liste non exhaustive, puisqu'il estimpossible de lister tous les appareils pouvant convenir à tel ou tel besoin ici. Nous nous sommes donc concentrés sur les principaux cas.Pensez également à faire un tour du côté des bons plans, de nouvelles offres sont régulièrement mises en ligne au grès des promotions.

Changer de smartphone peut aussi être l'occasion de changer de forfait... et vous n'avez là aussi que l'embarras du choix, avec des promotions à tire-larigot, souvent valables pendant trois mois à un an. Mais rien ne vous empêche de changer plusieurs fois dans l'année, en utilisant la portabilité du numéro.

Comme sur une tablette, le premier critère à prendre en considération est la taille (et le format) de l'écran. C'est en effet lui qui donnera la forme générale du smartphone et ses dimensions. La tendance actuelle est grosso modo entre 5,5" et 6,5" Attention aux plus grands modèles qui peuvent avoir du mal à se glisser dans certaines poches. N'hésitez à vous rendre dansen boutiqueafin de les prendre en main. Pour la définition, privilégiez au moins du 1080p.

Nous ne répéterons pas les critères sur le SoC, la mémoire, le stockage interne et les capteurs optiques ; les conseils étant les mêmes pour un smartphone que pour une tablette. Privilégiez donc les puces avec au moins quatre coeurs (même si ce critère seul n'est pas suffisant dans l'absolu), 2 ou 3 Go de mémoire et 32 Go voire 64 Go de stockage.

Quasiment tous les smartphones prennent en charge la 4G (donc la 2G/3G). Mais attention il existe encore des modèleslimités à la3G seulement, à éviter sauf si tel est votre choix. Certains proposent de la 5G, alors qu'aucun réseau n'est encore déployé en France (et que la procédure d'attribution n'a même pas été lancée). C'est encore un peu tôt.

Car c'estfaire un pari sur l'avenir, sur une technologie qui peut vite évoluer, notamment dans la qualité de son implémentation : débits, fonctionnalités, autonomie...Surtout, il faut s'assurer degarder suffisamment longtemps votre smartphone pour en profiter pleinement puisque le déploiement ne débutera que durant la seconde moitié de 2020.

Cela prendra des années. Si la 5G est un plus, elle est loin d'êtreindispensable actuellement. D'autant que la 4G continuera évidemment d'exister pendant très longtemps, comme c'est actuellement le cas pour les normes antérieures.

Concernant le système d'exploitation,vous avez le choix (à quelques exceptions près, nous y reviendrons) entre deux écoles : Android ou iOS. Sur le système de Google, attentionà la durée pendant laquelle lesmises à jour sont proposées.

Les fabricants ne sont pas tous à égalité, et la situation varie parfois d'un modèle à un autre au sein d'une même gamme d'une marque. Privilégiez autant que possible une version récente d'Android, comme la 10 (dernière mouture officielle) ou la 9.x. Lessmartphones milieu/haut de gamme ont généralement droit à des mises à jour plus régulièrement, mais il n'existe aucune règle précise. Google garantit des mises à jour pendant trois années sur ses Pixels.

D'autres fabricants proposent des smartphones Android One, avec une expérience la plus« pure » possible, des mises à jour rapides et « pendant au moins deux ans » affirme Google. OnePlus est l'un des (très) bons élèves sur la distribution des mises à jour, comme les smartphones Nokia, Xiaomi et Motorola avec Android One (attention ce n'est pas le cas de tous les smartphones de ces fabricants) pour ne citer qu'eux.

Chez Apple, la situation est différente. La marque à la pomme s'occupe du matériel et logicielet règne donc en maître sur la diffusion des nouvelles versions d'iOS et des correctifs. Généralement, les iPhone ont droit à un suivi pendant cinq ans ; ce que peu de téléphones Android peuvent mettre en avant.

Pensez-y également avant d'acheter d'occasion un téléphone avecquelques annéesau compteur.

En plus d'Android et iOS, il existe des alternatives misant sur le respect de la vie privée. Nous pouvons citer le Librem 5 de Purism avec son système d'exploitation Pure OS. Il dispose d'un écran de 5,7" (1 440 x 720 pixels), avec un SoC i.MX8M, 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Il estvendu 699 dollars... contre1 999 dollars pour une version entièrement assemblée aux Etats-Unis (avec la même partie matérielle).

Citons également les smartphones avec /e/ (ex-eelo), un système dérivé de LineageOS (ex-CyanogeMod), sans les services Google, et misant lui aussi sur le respect de la vie privée. Le système d'exploitation peut être téléchargé pour 89 modèles de smartphones différents, mais l'éditeur proposeégalement des smartphones Samsung directement équipés de /e/ : des Galaxy S7, S7 Edge, S9 et S9+à partir de 279 euros.

Dans un registre différent, signalons le Fairphone (sous Android)et saconception différente, qui se veut écoresponsable :«Que ce soit au travers de l'approvisionnement responsable en matériaux ou en plaidant en faveur du bien-être des travailleurs, nous partageons tous nos résultats librement et établissons de nouvelles normes pour l'ensemble du secteur».

À450 euros(également disponible chez Orange), on ne l'achète pas pourses caractéristiques techniques(5,7", 1080p, Snapdragon 632, 4/64 Go...), mais pour le message qu'il véhicule. Il est de plus facilement réparable puisque modulaire, avec des pièces de rechange vendues directement par le fabricant. iFixit lui a d'ailleurs donnéun10 sur 10.

Galaxy S9 /e/Librem 5 Purism
Galaxy S9 avec /e/ et Librem 5

Un nouveau smartphone un peu particulier arrivera le 9 décembre dans les boutiques françaises : le Huawei Mate 30 Pro, pour 1 099 euros. C'est le premier de l'ère post restriction de la part des Etats-Unis, il est donc livré avec Android 10 (AOSP) sans les services et les applications Google... ce qui pourrait finalement être un atout pour certains.

Pas de Play Store, Chrome, YouTube, etc. Il faut donc passer par les HuaweiMobiles Services et des boutiques alternatives comme F-Droidou Aptoide, avec un choix forcément restreint d'applications. Il dispose néanmoins d'une solide base technique avec un écran OLED de 6,53" (2 400 x 1 176 pixels), un SoC Kirin 990, 8 Go de mémoire et 256 Go de stockage.

Quatre caméras sont présentes à l'arrière (dont deux de 40 Mpixels), une de 32 Mpixels en façade, une batterie de 4 500 mAh avec charge rapide, Bluetooth 5.1, USB 3.1 Gen 1 Type-C , capteur d'empreintes sous l'écran, etc. Sur ce point, Huawei semble faire un carton plein puisque les premiers tests vantent ses performances.

Huawei Mate 30 Pro

Avant d'entrer dans le vif du sujet, attardons-nous sur une catégorie de smartphones bien particuliers : ceux durcis afin de résister à des chocs plus ou moins violents. Ils sont à la fois utiles pour certaines catégories d'utilisateurs (BTP, agriculteurs, artisans, etc.), mais aussi pour les « Pierre Richard » de la vie de tous les jours.

Le françaisCrosscall etCaterpilar (Cat Phones) s'en sont fait une spécialité, avec desterminaux certifiés IP68 et MIL STD 810G. Chez le premier, les tarifs officiels oscillent entre 280 et 700 euros, en fonctiondes modèles et des caractéristiques.

Le Core-X3 dispose d'un écran de 5" (720p), avec un Snapdragon 425, 2 Go de mémoire et 16 Go de stockage. Le Trekker-X4 de 5,5" (1080p) à pour sa part un Snapdragon 660, 4 Go de mémoire et 64 Go de stockage. Il paraît donc plus intéressant. Attention : les deux sont livrés avec Android 8.1 Oreo.

Chez Caterpilar, les tarifs officiels varient entre 340 et 900 euros. Le plus bas de gamme (Cat S31) est un modèle de 4,7" (720p) avec Snapdragon 210, 2 Go de mémoire et 16 Go de stockage, sous Android 7.x Nougat seulement. Dans le haut du panier, le Cat S61 de 5,2" (1080p) profite d'un Snapdragon 630 avec 4 et 64 Go de mémoire.

Il intègre également une caméra thermique FLIR Lepton, un détecteur de qualité d'air et un télémètre laser (jusqu'à 10 mètres), des plus intéressants pour certains professionnels (ougeeks). Il existe une versionplus petite, avec moins de fonctionnalités et donc moins cher, mais toujourséquipé d'une caméra thermique le Cat S60.

Il existe également des smartphones durcis chez certains fabricants chinois, notamment BlackView avec sa série « Pro ». C'est le cas du BV9800 Pro de 6,3" (2 340 x 1 080 pixels) lancé sur Kickstarter il y a quelques semaines à 3 380 dollars de Hong Kong, soit l'équivalent de 390 euros via une conversion bête et méchante.

Il dispose lui aussi d'une caméra infrarouge FLIR Lepton. La livraison est prévue pource mois de décembre. Le BlackView BV9700 Pro de 5,84" (2 280 x 1 080 pixels) intègre un SoC Helio P70 avec 6 Go de mémoire et 128 Go de stockage. Il est déjà en vente pourun peu plus de 300 euros.Android 9.0 est aux commandes de ces deux BlackView.

Trekker X4Cat S61BlackView 9700 Pro
T
rekker-X, Cat S61 et BV9700V Pro

On peut trouver des appareils dès de 50 euros, mais attention il s'agit bien souvent d'importations chinoises et/ou de modèles avec des caractéristiques techniques d'un autre âge (pas de 4G, écran résistif, 8 Go de stockage, Android 7, etc.).

Dans notre sélection, nous avons fait le choix de nous limiter à des produits répondants à certains critères etpour lesquels les fabricants sont en mesure d'assurer un minimum de suivi au niveau des mises à jour. Les constructeurs des Redmi 7A et Nokia 2.2recommandés ci-dessous ont par exemple tous les deux annoncé qu'ils proposeront Android 10 à leurs clients.

Pour une centaine d'euros, le 2.2 de Nokia dispose d'un écran de 5,71" (1 528 x 720 pixels), un SoC MediaTek Helio A22, 2 Go de mémoire et 16 Go de stockage. Il fonctionne sous Android 9 Pie à peine modifié, faisantpartie du programmeAndroid One. Darty vend un pack à 119 euros avec une coque et une protection d'écran, tandis que le fabricant propose une offre de remboursement de 20 euros, soit un total de 99 euros.

Pour une vingtaine d'euros de plus, on trouve le Xiaomi Redmi 7A qui propose une fiche technique relativement complète pour ce tarif : écran de 5,45" (1 440 x 720 pixels), Snapdragon 439 et 2 Go de mémoire. Android 9 Pie est aux commandes, mais le smartphone ne dispose par contre pas d'un lecteur d'empreintes digitales, dommage. La version 16 Go est disponible à partir de 116 euros, contre130 euros pour la bien plus confortable 32 Go, directement chez Xiaomi France.

Dans les mêmes eaux, leMotorola G7 Play de 5,7" (1 510 x 720 pixels) de Lenovo dispose d'un lecteur d'empreintes digitales et d'un connecteur USB Type-C, deux points intéressants comparés aux deux précédents smartphones. Il est animé par un Snapdragon 632 avec 2 Go de mémoire et 32 Go de stockage, avec Android 9.0.

Nokia 2.2Redmi 7AG7 Play Motorola
Nokia 2.2, Redmi 7A et G7 Play

Le Xiaomi Mi A3 dispose d'un écran AMOLED de 6,088" (1 560 x 720 pixels) avec un lecteur d'empreintes sous l'écran. On monte en puissance avec un Snapdragon 665 avec 4 Go de mémoire, trois capteurs à l'arrière, dont un de 48 Mpixels, et un autre de 32 Mpixels en façade. La batterie de 4 030 mAh est compatible Quick Charge 3.0. Il ne propose par contre pas de NFC, dommage pour un smartphone de cette gamme. Il appartient au programme Android One.

Nokia aussi propose uneexpérience Android « pure » et promet des mises à jour régulières, ce qui pourrait séduire certains clients : «vous profiterez de 2 ans de mises à niveau Android et de 3 ans de mises à jour de sécurité». Nous avons sélectionné le 6.2 de 6,3" (FHD+) avec un Snapdragon 636, 3 Go de mémoire vive, quatre caméras dont trois à l'arrière et une batterie de 3 500 mAh. Vendu 260 euros, il bénéficie d'une offre de remboursement de 30 euros de Nokia.

Xiaomi Mi A3Nokia 6.2
Xiaomi Mi A3 et Nokia 6.2

Même s'il commence à accuser un certain âge, le Samsung Galaxy A8 (2018) à sa place danscette sélectiongrâce àun de ses principaux atouts : il est étanche et certifié IP68. Le plus dur étant actuellement de le trouver en stock dans les boutiques. Lorsqu'il l'est, on le trouveaux alentours de 215 euros.

Il intègre une dalle Super AMOLED de 5,6" avec un SoCExynos 7885, 4 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage, du NFC et de l'USB Type-C. Le fabricant continue d'assurer des mises à jour régulières ; Android 9.0 est ainsi disponible depuis un moment. Pour le même prix dans la gamme actuelle, nous avons leGalaxy A40, qui n'est par contre pas étanche.

Galaxy A8

Retourchez Xiaomi, avec leRedmi Note 8 Pro au grand écran de 6,53" (2 340 x 1 080 pixels) avec un SoCHelio G90T, 6 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage et du NFC. Quatre capteurs optiques sont présents à l'arrière, dont un de 64 Mpixels, et un cinquième de 20 Mpixels en façade. Il est livré avecMIUI 10, basé sur Android 9, et une batterie de 4 500 mAh.

Le Moto G8 Plus est le dernier de la famille Lenovo, avec un Snapdragon 665, 4 Go de mémoire et 64 Go de stockage comme le Mi A3. Son écran de 6,3" affiche 2 280 x 1 080 pixels et deux haut-parleurs stéréo Dolby sont présents. On retrouve quatre caméras à l'arrière (dont une 48 Mpixels) et une à l'avant (25 Mpixels). Une batterie de 4 000 mAh est présente. Comme le Redmi Note 8 Pro, l'autonomie est l'un des points forts duMoto G8 Plus.

Le Honor 9X est un smartphone de 6,59" (2 340 x 1 080p) relativement bien équilibré, sans défaut majeur et avec 128 Go de stockage. Ilexploite un SoC Kirin 710F Chipset avec 4 Go de mémoire, trois caméras à l'arrière (une de 48 Mpixels) et une de 16 Mpixels à l'avant... cachée dans un petit tiroir afinde laisser la dalle de l'écran sansla moindre encoche. La batterie affiche une capacité de 4 000 mAh.EMUI 9 basé sur Android 9Pie est installé par défaut.

Redmi Note 8 ProMoto G8 plushonor 9x
Remi Note 8 Pro, Moto G8 Plus et Honor 9X

Enfin,signalons leZenfone 5Z qui a ce qu'il faut pour mettre tout le monde d'accord à moins de 250 euros : écran de 6,18" (2 246 x 1 080 pixels), SoC Snapdragon 845, 6 Go de mémoire, trois caméras (deux à l'arrière), etc.

Ceux qui cherchent avant tout la puissance lui pardonneront certainement les quelques faux pas sur la photo (notamment la qualité des clichés sur le capteur avant) et l'autonomie.

Zenfone 5Z

Google propose des smartphones maison : les Pixel. Le 3a est le plus accessible de la famille, vendu à « seulement » 400 euros. Il mise tout sur la photo etdonne de très bons résultats selon les tests, aussi bien de jour que de nuit.

Pour le reste, on retrouve un écran OLED de 5,6" ou 6" (version XL) de 2 220 x 1 080 pixel avec 4 Go de mémoire et un Snapdragon 670. Le smartphone est d'ores et déjà passé sous Android 10 et Google promet des mises à jour d'Android « pendant au moins trois ans à compter de la date de mise à disposition initiale de l'appareil sur le Google Store ».

Le Galaxy S10e de Samsung ne dispose « que » de trois capteurs (quatre ou cinq pour ses grands frères S10 et S10+), d'un écran AMOLED de 5,8" (2 280 x 1 080 pixels) et d'un lecteur d'empreintes sur le côté, alors qu'il est sous l'écran pour les deux autres. Le SoC reste le même, ainsi qu'une bonne partie de la panoplie de services/fonctionnalité.

Cerise sur le gâteau, il est certifié IP68.

Galaxy S10ePixel 3a
Galaxy S10e et Pixel 3a

Le Xiaomi Mi Note 9T Pro mise sur la puissance avec un Snapdragon 855, l'un des SoC les plus rapides de Qualcomm. Un peu en dessous du Pixel 3a en photo, il ne démérite pas pour autant. Son écran AMOLED de 6,39" (2 340 x 1 080 pixels) sans encoche (avec une caméra pop-up), ses 6 Go de mémoire et 128 Go de stockage lui assurent une bonne polyvalence, renforcée par une très bonne finition.

Toujours chez Xiaomi, le Mi Note 10est encore plus grand avec une dalle de 6,47" (2 340 x 1 080 pixels). Le SoC est un Snapdragon 730G avec 6 Go de mémoire. Il dispose de pas moins de cinq capteurs à l'arrière dont un de 108 Mpixels, et un autre de 32 Mpixels en façade. Son atout : une batterie de 5 260 mAh, contre 4 000 mAh pour le Mi Note 9T Pro.

Terminons avec le OnePlus 7T, qui dispose d'un écran de 6,55" à 90 Hz. Le reste des caractéristiques techniques est également à la hauteur de ses prétentions : Snapdragon 855 Plus, 8 Go de mémoire, 128 Go de stockage, trois caméras à l'arrière, lecteur d'empreintes sous l'écran, etc.

Les résultats semblent largement satisfaisants dans tous les domaines, mais certains confrères notent un léger retrait sur la photo ; rien de dramatique pour autant. Le fabricant affirme qu'il est étanche, mais sans prendre en garantie un problème de ce côté-là. OnePlus ajoute au passage qu'il n'a pas passé la certification IP(68) car cela aurait ajouté 30 dollars au coût du OnePlus 7T.

Xiaomi Mi 9T ProXiaomi Note 10OnePlus 7T

Redmi Mi 9T Pro, Mi Note 10 et OnePlus 7T

Lorsque l'on passe la barre des 600 euros, il estpresque impensable de faire le moindre sacrifice. Chez Google, les Pixel 4 et 4 XL de 5,7 et 6,3"disposent d'une dalle à 90 Hz et donnent cette fois encore de très bons résultats en photo. On retrouve un Snapdragon 855 avec 6 Go de mémoire, une puce Neural Core (pour l'intelligence artificielle) et un module de sécurité Titan M. Dommage par contre qu'ils ne soient pas étanches, alors que c'est monnaie courante dans cette gamme.

Chez Samsung, on laisse de côté le S10e pour passer aux S10 et S10+ avec une partie photo renforcée et des écrans incurvés AMOLED plus grands (6,1 et 6,4" respectivement), intégrant un capteur d'empreintes digitales.

Dans cette gamme de prix, les Galaxy Note 10 et 10+ vous tendent aussi les bras, avec des dalles de 6,3" et 6,8". Particularité de cette gamme : les smartphones disposent d'un logement pour le stylet, livré dans le bundle. Comme le S10e, ils sont IP68. Orange/Soshpropose la version 512 Go du S10 au même prix que la 128 Go, soit 630 euros.

Pixel 4Galaxy S10Galaxy Note10
Pixel 4, Galaxy S10 et Note10

En plus de son Mate 30 Pro sans les services Google, Huawei propose aussi un autre smartphone haut de gamme, mais avec l'accès au Play Store et applications Google cette fois-ci : le P30 Pro de 6,47" (2 340 x 1 080 pixels). Il est étanche (certifié IP68) et animé par un SoCKirin 980 avec 8 Go de mémoire. Il ne semble souffrir d'aucun défaut en particulier,tout en proposant une bonne autonomie, un peu au-dessus de la moyenne.

Terminons avec le Sony Xperia1 qui intéressera principalement ceux cherchant un écran OLED 4K de 6,5"auformat 21:9 (3 840 x 1 644 pixels). Couleurs 10 bits, HDR et 100 % de l'espace colorimétriqueDCI-P3sont également au programme. Bref, Sony (fabricant de smartphones) semble enfin profiter du savoir-faire de Sony (fabricant de TV). Problème néanmoins, l'autonomie n'est pas à la hauteur d'un modèle de cette trempe. Là encore, la certification IP68 est de mise.

Huawei P30 ProXperia 1 Sony

Chez Apple, le choix sera dicté en fonctions de vos besoins... mais aussi et surtout de votre budget. L'iPhone 8 lancé en 2017 est désormais proposé à partir de 475 euros, ce qui en fait le modèle Apple encore référencé sur la boutique officielle le moins cher. Il exploite une puce A11 Bionic et affiche une diagonale de 4,7 ou 5,5" (version Plus).

L'iPhone Xr est un peu plus récent (2018) et propose plus de couleurs avec du jaune, du rouge, du bleu et de l'orange en plus des traditionnels noir et gris. L'écran mesure 6,1" et le SoC est un A12 Bionic.

Si vous souhaitez profiterd'un des derniers iPhone, il faudra passer sur les 11, 11 Pro ou 11 Pro Max, vendus à partir de 809 euros. Tous exploitent le même SoC A13 Bionic. Le 11 Pro (Max) est pour sa part l'héritier du XS avec une dalle OLED et toujours plus de caméras à l'arrière (on passe de deux à trois).

Vous pouvez également vous tourner vers des modèles reconditionnés, vérifiés et vendus par Apple. Actuellement,il n'y pas grand choixavec des iPhone 8 (Plus) 256 Go dès 599 euros et des iPhone X à partir de 789 euros.Pour rappel, Apple assure généralement un suivi des mises à jour pendant cinq ans.

iPhone

Terminons enfin avec quelques smartphones dont l'utilité reste encoreà pouver en 2019. Il y a tout d'abord les modèles prenant en charge la 5G... qui n'arrivera pas avant mi-2020 en France, et encore dans un nombre très limité de lieux. L'ouverture de la 5G n'est en effet exigée aux dans deux villes fin 2020 pour chaque opérateur.

Certains argumenteront qu'il s'agit d'un pari sur l'avenir, certes, mais à un horizon bien longtemps qui ne mérite probablement pas que l'on y mette des sommes conséquentes. En effet, l'arrivée de la 5G ne signera pas l'arrêt de mort de la 4G, qui permet déjà d'atteindre des vitesses de quasiment 1 Gb/s (théoriques).

Reste enfin le cas du Galaxy Fold à plus de 2 000 euros. C'est le prix pour avoir un smartphone pliable. Le concept est intéressant et semble faire son effet auprès des testeurs, mais il n'est pas exempt de défaut et reste relativement encombrant par rapport à un smartphone classique.C'est néanmoins le prix à payer pour être parmi les premiers à disposer desnouveautés en matière de smartphones. Un critère vital pour certains acheteurs.

Samsung Galaxy Fold

Nous vous recommandons

High Tech

â­Â Affaire Griveaux : le mauvais débat sur l'anonymat

Nextinpact

High Tech

#Flock se planque en quarantaine

Nextinpact