? Big Brother dans des lits connectés d'étudiants ? La réponse du concepteur, le retrait du Crous

? Big Brother dans des lits connectés d'étudiants ? La réponse du concepteur, le retrait du Crous

Nextinpact Le 2017-09-07  Source

Le Crous de Rennes-Bretagne voulait installer des capteurs sur les lits d'une résidence universitaire. « Un dispositif qui pose question » estime Ouest France. Contacté, le concepteur de ces lits dénonce une lecture erronée des faits. Le Crous vient de décider malgré tout du retrait de ces sondes.

« Depuis la rentrée, les étudiants de la résidence universitaire Maine 1 Rennes sont, sans le savoir, les cobayes d'un nouveau concept?: le lit connecté. Dix chambres ont été choisies aléatoirement sur les 150 que compte l'établissement pour accueillir le projet » détaille Ouest France. Dans ses colonnes, les réactions d'étudiants oscillent entre sentiment d'espionnage et sacro-saint besoin de sécurité.

Que des capteurs soient installés dans le nid de l'intimité suscite effectivement des interrogations même si le Crous a assuré hier nos confrères que l'objectif se limite « planifier l'entretien préventif et d'observer l'usure du lit, pas de sanctionner les élèves ».

Contacté, Paul Malignac, directeur général d'Espace Loggia, le concepteur de ces lits connectés, dénonce une lecture «sensationnaliste» des faits. « Déj, c'est un programme......

→ Lire l'article au complet sur Nextinpact



Nous vous recommandons

High Tech

#Flock voit le couperet tomber

Nextinpact

High Tech

Au Sénat, la Hadopi plaide pour une grande réforme de la lutte anti-piratage

Nextinpact