Comète 2I/Borisov : détection d'un second objet interstellaire, si étranger et familier la fois

En Crimée, un astronome amateur a détecté une comète interstellaire. Baptisée2I/Borisov, elle fascine les scientifiques qui l'étudient de près et vont pouvoir continuer pendant un an. La NASA (via Hubble) vient de publier le « meilleur cliché » actuel de cet objet qui pourrait nous permettre d'en apprendre plus sur l'Univers.

Et de deux ! Après Oumuamua fin 2017,des scientifiquesontdétecté un nouvel objet interstellairevenantnous rendre une petite visite.Sidesdivergences existent dans le classement d'Oumuamua ?comète ou astéroïdé ce n'est pas le cas de2I/Borisov qui estsans aucun douteune comète, avec une importante activité de surcroît. Du pain bénit pour les scientifiques.

Elle a été découverte fin août 2019 par l'ukrainienGennady Borisov, qui atrès vite alerté la communauté scientifique.Les confirmations sont rapidement arrivées et l'objet céleste C/2019 Q4 a étébaptisé 2I/Borisov parle Centre des Planètes Mineuresle 24 septembre. La lettre« I »sert désigner les objets interstellaires, tandis que le chiffrepermet de tenir le compte. 2I/Borisovsuit donc1I/Oumuamua, mais en étant bien différent sur de nombreux points.

La découverte est importante puisque, comme l'explique la NASAtoutes les comètes répertoriéesjusqu' présent provenaient soit d'un anneau de débris glacés la périphérie de notre Système solaire,laceinture de Kuiper, soit de l'hypothétique nuage d'Oort, une réserve de comètes se trouvant une année-lumière du Soleil».

Alorsque les premièresobservations et analyses arrivent, l'agence spatiale américainevient de publier unephoto de 2I/Borisov prise le 12 octobre par le satellite Hubble.La comète est encore trop loin (environ 420millions de kilomètres tout de même) pour qu'on observe son noyau, mais sa traînée est bien visible.

Nous vous recommandons