Des associations exhortent les députés à interdire le démarchage téléphonique

Des associations exhortent les députés à interdire le démarchage téléphonique

Nextinpact Le 2020-01-20  Source

Alors que l'Assemblée s'apprête à examiner, en seconde lecture, une proposition de loi visant à mieux encadrer le démarchage téléphonique, l'UFC-Que Choisir, suivie par plusieurs associations de consommateurs, appelle à « interdire purement et simplement cette pratique ». Certains députés ont d'ailleurs déposé des amendements en ce sens.

«Les pouvoirs publics doivent rompre avec la complaisance et interdire les appels non désirés !» L'appel lancé aujourd'hui par neuf associations (parmi lesquelles Familles rurales, CLCV ou UFC-Que Choisir), au travers d'une pétition, ne doit rien au hasard. La commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale examinera en effet mercredi après-midi la proposition de loi portée par le centriste Christophe Naegelen (voir notre interview).

Ces associations estiment que le texte adopté l'année dernière par le Sénat «souffre cruellement d'ambition et risque même d'aggraver la situation»: «Au-delà de l'atteinte à la tranquillité des personnes, l'enjeu est également financier dès lors qu'il existe une liaison dangereuse entre démarchage téléphonique et litiges de consommation. En effet, les secteurs qui recourent le plus au démarchage sont ceux qui concentrent les litiges de consommation avec des montants qui peuvent être très significatifs (travaux de la maison, rénovation énergétique, fourniture d'énergie, assurances).»

Nous vous recommandons