Des sénateurs LR veulent une carte Vitale biométrique

Comment lutter contre la fraude aux prestations sociales ? Tout simplement en injectant un doigt de biométrie. C'est en tout cas l'idée portée par une proposition de loi présentée par les sénateurs LR Philippe Mouiller et Bruno Retailleau.

« La fraude porte atteinte au principe fondamental d'égalité devant les charges publiques, grève les recettes publiques nécessaires la solidarité nationale et au financement des services publics » rappellent ces élus en appui de leur proposition de loi, diffusée ci-dessous.

Dans ce véhicule législatif, ces deux élus LR veulent s'attaquer une pratique qui serait, de leur avis, courante : « l'utilisation de vraies cartes Vitale par des personnes qui n'en sont pas le titulaire ». S'ils admettent ne pas connaître l'ampleur du phénomène, ils jugent indispensable de s'attaquer cette problématique, « le fraudeur pénalisant l'ensemble des assurés sociaux ».

Pour y répondre, leur solution consiste « remplacer la carte d'assurance maladie électronique par une carte d'assurance maladie électronique et biométrique ».

Nous vous recommandons