ExoMars 2020 dos au mur après deux échecs successifs sur les tests de parachutes

Jamais deux sans trois ? L'Agence spatiale européenne espère ne pas vérifier l'adage avec le roverRosalind Franklin de sa mission ExoMars 2020. Après deux échecs sur les tests de parachutes, l'institution n'a plus vraiment droit l'erreurpour espérer un lancement l'année prochaine.

Après un demi-succès ou demi-échec? selon les points de vué de la première partie de la mission ExoMars, l'Agence spatiale européenne (ESA)se prépare lancer la seconde phase : ExoMars 2020. Après un report de deux ans, le lancement est pour l'instant prévu pour l'été prochain.

La mission doit prendre place bord d'une fusée russe. Lesite d'atterrissage a déj été sélectionnéet le rover baptisé ; on lui souhaite plus de succès qu' Schiaparelli. Bref, tout est prêt pour le lancement... un« détail » près : les parachutes de l'atterrisseur ont loupé pour la seconde fois consécutive untest qualificatif.

Il faut maintenant mettre les bouchées doubles pour identifier les causes du problème, les corriger et procéder de nouveaux essais avant le lancement en juillet/août prochain. Autant dire que l'ESA n'a plus vraiment le droit l'erreur. Une réunion d'experts avec la NASA est prévue pour septembre.

Nous vous recommandons