#Flock ne vous laisse aucun répit

Comme chaque samedi à 13h37,Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinqou six dessins en rebond sur nos articles.

Et si les lois d'Asimoventraient dans la Constitution ? Après tout, le travail parlementaire n'en est plus à une idée étrange près, puis cela ne risque pas d'être pire queles propositions de mesures visant à limiter l'accès aux sites pornos. Espérons quela mission sur la représentation des travailleurs des plateformes numériques connaîtra un destin plus heureux.

On peut aussi se dire que les signes que notre monde court à sa perte se multiplient. Le problème est de savoir lesquels sont les plus annonciateurs : le fait que 2019 était l'année la plus chaude enregistrée depuis 1880, ou voir un agent de propreté licenciéaprès avoir été dénoncé sur les réseaux sociaux ? Difficile à dire...

Cette chronique est financée grâce au soutiende nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine,commetoutes les précédentes publications de Flockdans nos colonnes.

Nous vous recommandons