La capsule habitable Crew Dragon de SpaceX est sur l'ISS, une étape «historique»

C'est fait : SpaceX a (enfin) envoyé sa capsule Crew Dragon dans l'espace. Elle s'est arrimée automatiquement la Station spatiale internationale et devrait repartir toute seule vendredi. Ce succès est «historique» pour les Américains : il s'agit de la première étape qui leur permettrade ne plus dépendre des Russes pour envoyer des astronautes dans l'ISS.

Ce week-end marque un tournant pourSpaceX et les Etats-Unis : Crew Dragon a décollé bord d'une fusée Falcon 9 depuis lepas de tir« mythique »39A du centre spatial Kennedy, celui d'où décollaient les navettes spatiales de la NASA.

Le reste de la mission s'est ensuite déroulé sans encombre : synchronisation avec l'orbite de la Station spatiale internationale et arrimage automatique. C'est« une première pour un vaisseau spatial conçu pour des équipages, construit et opéré par une société commerciale »,explique la NASA. Pour la 35e fois, SpaceXa récupéré le premier étage de sa fusée, une opération devenue quasiment routinièredepuisson « exploit technologie » fin 2015.

Pas d'équipagepour cette mission baptisée Demo-1, mais un« dispositif de test anthropomorphique » alias un mannequinbardéd'électronique ? baptisé Ripley en l'honneur d'Alien. Pour rappel, la société d'Elon Musk utilise souvent des références la science-fiction dans ses missions.

Selon Jim Bridenstine(administrateur de la NASA), c'est une étape « historique » pour son agence, qui devrait enfin s'émanciper de la Russie pour envoyer des membres d'équipage dans la Station spatiale internationale. Pour rappel, Soyouz est la seule alternative depuis la mise en placard des navettes spatiales en 2011.

Nous vous recommandons