Le « Code du travail numérique » officiellement lancé

Le ministère du Travail a officiellement lancé le « Code du travail numérique », prévu par les « ordonnances Pénicaud » de 2017. Cet outil open source est censé répondré de manière individualiséé aux principales questions que se posent salariés et employeurs.

«Pour faire valoir ses droits ou respecter ses obligations, encore faut-il les connaître» a reconnu la ministre du Travail, jeudi 16 janvier, lors de l'inauguration de «code.travail.gouv.fr ». Muriel Pénicaud a ainsi vanté les mérites du «Code du travail numérique», lequel ambitionne de «faciliter la connaissance du droit du travail, en répondant de façon claire et précise aux questions des salariés et des employeurs sur le sujet».

Ce nouvel outil, qui était testé depuis des mois en version bêta, n'est pas réservé aux personnes qui travaillent par l'entremise de célèbres plateformes (Uber, Deliveroo, etc.). Bien au contraire, puisqu'il s'adresse avant tout aux employeurs et salariés des TPE et PME, qui ne disposent pas toujours de services juridiques.

Si ce Code du travail numérique reprend de nombreux textes et articles d'ores et déj publiés sur Légifrance ou le site «service.public-fr», il tente de s'adapter chaque situation en proposant des réponses individualisées, notamment au regard des conventions applicables. Le service offre en outre différents outils, tels que des simulateurs (d'indemnités de licenciement, de durée de préavis, etc.).

Nous vous recommandons

High Tech

#Flock se planque en quarantaine

Nextinpact

High Tech

Wi-Fi, sécurité, médical : « la révolution des ondes térahertz »

Nextinpact