Le gouvernement veut interdire l'élimination des invendus

Le gouvernement a annoncé hier que la France allait interdire la destruction de tous les produits invendus (vêtements, téléphones, ordinateurs, électroménager, livres, etc.) « au plus tard fin 2023 ». La mesure est pourtant loin de convaincre totalement les associations de défense de l'environnement.

D'après le Premier ministre, Edouard Philippe, il s'agit d'une «première mondiale». Le projet de loi sur l'économie circulaire, qui devrait être présenté le mois prochain en Conseil des ministres, introduira une « interdiction de l'élimination des invendus ? des invendus neufs ou des invendus en général».

«Nous avons décidé (...) d'avancer très rapidement en la matière»a déclaré le chef du gouvernement, ajoutant que cette réforme faisait suite aux revendications émises par les Français dans le cadre du «grand débat» national.

Brune Poirson, la secrétaire d'Etat en charge de la Transition écologique, avait néanmoins laissé entrevoir une telle réforme dès le mois de janvier, en réaction un reportage de Capital consacré Amazon. Un journaliste, embauché en tant que manutentionnaire dans l'un des entrepôts français du géant de la vente en ligne, avait réussi filmer de gros conteneurs remplis d'objets neufs, mais destinés la destruction : couches, machines café, téléviseurs, jouets, etc.

Nous vous recommandons

High Tech

#Flock a du courrier

Nextinpact

High Tech

GOOGLE : les annonces en 3D arrivent sur YouTube

Leral