Les députés refusent de taxer les panneaux publicitaires numériques

Les députés refusent de taxer les panneaux publicitaires numériques

Nextinpact Le 2019-10-17  Source

Sans grande surprise, l'Assemblée nationale a rejeté hier un amendement LFI visant à instaurer une taxe ciblant les écrans publicitaires, jugés trop gourmands en énergie. Le dossier n'est cependant pas totalement clos, la majorité s'étant montrée ouverte à de nouvelles discussions.

«Un écran publicitaire lumineux de deux mètres carrés, c'est la consommation d'un couple pendant un an» s'est emporté le député François Ruffin, hier, dans le cadre des débats sur le projet de loi de finances. Avant d'interpeller la majorité: «Comment on peut comprendre qu'on dise qu'il faille réduire la consommation d'énergie et continuer à autoriser cette gabegié»

Après avoir échoué, en juin dernier, à interdire purement et simplement ces panneaux (qui pullulent notamment en ville) dans le cadre du projet de loi «Energie», les députés du groupe La France Insoumise ont profité de l'examen du budget 2020 pour tenter une nouvelle offensive. L'idéé Créer une « taxe nationale sur l'exploitation des écrans publicitaires, afin de désinciter le développement de ce support».

Nous vous recommandons