Loi anti-Fake News : les recommandations du CSA aux plateformes

À l'approche du début des élections européennes, le Conseil supérieur de l'audiovisuel a publié la recommandation prévue par la loi contre la manipulation de l'information. Facebook, Twitter et les autres se voient notamment priés de mettre en avant les sites de presse et les médias audiovisuels labellisés.

Publiée au Journal officiel le 23 décembre 2018, la loi contre les « Fake News » demande aux opérateurs de plateformes une série de mesures de transparence, en particulier sur l'origine et le coût des publicités promouvant des contenus « se rattachant un débat d'intérêt général ».

Comme détaillé fin avril, le CSA a gagné cette occasion de nouveaux crans de compétence, loin de la télévision et de la radio, son univers naturel. L'autorité administrative est chargée en effet du pouvoir d'adresser aux intermédiaires comme Facebook ou Twitter « des recommandations » pour lutter contre les «infox».

Chacune de ces recommandations vise « améliorer la lutte contre la diffusion de fausses informations susceptibles de troubler l'ordre public ou de porter atteinte la sincérité du scrutin ». Et le CSA est en plus chargé d'en contrôler la mise en oeuvre.

Nous vous recommandons