Navigateurs et vie privée : Firefox comme chef de file

Navigateurs et vie privée : Firefox comme chef de file

Nextinpact Le 2020-01-14  Source

Un navigateur sert à arpenter le web, il est donc en première ligne face aux dispositifs de suivi des utilisateurs. Mais tous ceux proposés aux internautes se valent-ils sur le sujet ? Pour le savoir, nous les avons comparés en utilisant la protection de la vie privée comme fil conducteur, sans oublier leurs forces vives et autres faiblesses. Firefox ouvre le bal.

Même si la plupart des navigateurs sont maintenant basés sur Chromium, le paysage évolue continuellement. Il n'est plus guère possible de se singulariser par le niveau de support des standards du web ou les performances pures.

Ces combats ont laissé place à d'autres: les fonctions proposées et le niveau de protection de la vie privée, qui devient progressivement un argument fort de concurrence. Mais ce n'est pas le seul. Pour convaincre, certains ont opté pour une vision généralisteafin de correspondre à un maximum d'usages, tandis que d'autres se spécialisent, se coupant d'une partie des utilisateurs pour s'assurer, autant que possible, la fidélité d'un groupe plus réduit.

Alors que le secteur est en plein bouleversement, avec l'arrivée d'un nouvel Edge chez Microsoft, ce nouveau dossier se veut un tour d'horizon complet.Pour commencer, nous nous sommes penchés surFirefox de la fondation Mozilla, qui nous servira de mètre-étalon en matière de fonctionnalités relatives à la sécurité et la vie privée.

Nous aborderons ensuite Brave, Chrome, Edge, Opera et Vivaldi, des navigateurs qui ont tous en commun leur base Chromium, mais ont pourtant des approches très différentes de la navigation web. Safari d'Apple, basé sur Webkit et reservé à son écosystème, fera également parti du lot.

Notez que si nous évoquerons à chaque fois les performances, ce sera davantage via celles «ressenties» et les options potentiellement liées, sauf cas particulier. Nous publierons quand même dans l'article récapitulatif final un tableau des résultats obtenus dans une série de benchmarks.

Nous vous recommandons

High Tech

â­Â Affaire Griveaux : le mauvais débat sur l'anonymat

Nextinpact

High Tech

#Flock se planque en quarantaine

Nextinpact