? Quel processeur choisir ?

Après avoir décortiqué la manière dont vous deviez analyser la composition d'un CPU, le temps est venu de détailler les meilleurs choix du moment. Et cette année, AMD semble être le grand vainqueur.

Comme nous l'avions fait pour les cartes graphiques, voici une sélection des meilleurs processeurs proposés sur le marché. Une période assez défavorable Intel, pourtant leader du secteur : la plupart de ses produits sont peu ou pas disponibles, très chers et pas forcément les plus intéressants.

Bref, si AMD a réussi son retour en force, malgré quelques défauts dans sa première architecture Zen, elle se voit portée par les faiblesses de son concurrent qui n'a pas assez anticipé la menace et s'est surtout pris les pieds dans le tapis du 10 nm. Il faudra sans doute attendre l'année prochaine ou 2020 pour que le combat soit nouveau vraiment rééquilibré.

Mais assez parlé, voici nos choix pour cette fin d'année !

Notre dossier sur le choix de votre processeur et du bon chipset :

Avant de commencer, notez une chose : nous ne parlerons ici que des processeurs pour ordinateurs de bureau, monter dans un socket. Le choix concernant les puces mobiles se fera plutôt dans des guides spécifiques aux ordinateurs portables et autres Mini PC, où le processeur est soudé. Il ne peutsefaire de manière indépendante.

Lors du lancement de Ryzen en 2017, AMDa pris une décision claire: attaquer par le coeur de gamme, avant de monter en puissance puis de décliner progressivement. Cela s'est fait travers les serveurs, les puces mobiles, les stations de travail ou les petites machines bureautiques avec les2200G/2400G.

Plus récemment, la société s'est attaquée l'entrée de gamme avecl'Athlon 200GE,mais cela n'est pas vraimentson point fort. Elle semble en avoir conscience, puisque ce modèle a perdu une dizaine d'euros depuis son lancement pour le rendre plus attractif. Mais aussi peu chère que cette puce soit, elle est trop limitée.

Tout d'abord au niveau de sa partie graphique, un point qu'elle n'est plus un argument face l'offre d'Intel. Mais aussi d'autres éléments qui ont été bridés. Ainsi, outre l'absence d'overclocking possible au niveau du CPU, seules quatre lignes PCIe sont intégrées pour une carte graphique externe, contre seize habituellement.

AMD Athlon 200GEAMD Athlon 200GE

Cela pose problème plusieurs niveaux. Concernant les performances, AMD se veut rassurante, puisque les modèles et les jeux qui seront utilisés avec un tel processeur n'ont pas besoin de tant de lignes PCIe. Soit. Mais on aurait aimé que le constructeur affiche clairement cette limitation et s'en explique. Or, ce n'est pas le cas sur son site, dans ses fiches techniques ou les documents livrés aux testeurs. Bref, nous ne pouvons que dresser un carton rouge la marque.

On aurait bien préféré d'autres puces ce 200GE dans cette gamme de prix, comme le très bon Pentium Gold G5400. Mais il est malheureusement très peu disponible son tarif de départ : aux alentours de 70 euros. Vous devrez donc attendre, monter en gamme ou opter pour la puce d'AMD. On ne vous la conseille ainsi que comme un choix par défaut.

Elle a néanmoins un avantage : elle utilise un socket AM4 et pourra être facilement remplacée par autre chose plus tard.

Si vous voulez une machine avec un peu plus de« patate » côté graphique et un port PCIe entier, regardez plutôt des APU de la gamme Ryzen. Cette dénomination distingue les modèles avec une Radeon RX Vega intégrée chez AMD.

Ici, vous aurez le choix entre deux versions, qui se distinguent par leurs fréquences, mais aussi le nombre d'unités de calcul graphique intégrées : 8 pour le 2200G ou 11 pour le 2400G. Le rapport performances/prix sera plus en faveur du premier, le second permettant d'aller un peu plus loin dans la définition de l'image ou les réglages graphiques des jeux.

Chez Intel, il n'y a pas vraiment d'alternative viable, les parties graphiques intégrées étant trop limitées. Pour la puissance du CPU, onpouvait un temps se tourner vers le Core i3-8100 d'Intel, proposé aux alentours de 120 euros. Mais il est plutôtaux alentours de 170 euros désormais, et n'a donc plus aucun intérêt.

Profitez d'une montée en gamme pour augmenter votre nombre de coeurs. Désormais, vous pouvez en avoir six pour un peu plus de 200 euros, ce qui était encore inimaginable, même il y a un an.

Le modèle le plus intéressant du moment est sans doute le Ryzen 5 2600X (voir notre test), qui profite des dernières évolutions de l'architecture Zen d'AMD tout en étant orienté performances (le X dans sa référence). Si un modèle moins véloce vous convient, optez pour le 2600aux fréquences plus faibles, avec une meilleure efficacité énergétique.

Si vous cherchez une bonne affaire, le Ryzen 7 1700 peut parfois être une solution puisqu'il dispose de huit coeurs et se trouve encore régulièrement aux alentours de180 euros.

Si vous cherchez un modèle Intel équivalent, qui aura l'avantage d'une puce graphique intégrée pouvant être utile pour un usage bureautique, il faudra compter au moins une centaine d'euros de plus. Acheter une petite carte graphique comme une GeForce GT 1030 (voir notre sélection de produits) peut donc apparaître comme préférable.

Même chose pour la gamme supérieure, mais on passe cette fois aux Ryzen 7 et huit coeurs. Ici aussi, AMD reste de loinle meilleur choix avec ses modèles 2700 (efficacité énergétique) et 2700X (performances).

Si vous pouvez pousser un peu votre budget, le Ryzen Threadripper 1920X avec 12 coeurs peut être une alternative intéressante pour peu que vous ayez des besoins correspondants (compression vidéo, rendu 3D, virtualisation, etc.). Attention tout de même : il nécessite une carte mère X399 avec socket TR4,ce qui implique un surcoût parfois important.

Chez Intel, les processeurs dans cette tranche de prix sont en général plus disponibles, mais pas vraiment très intéressants. Ils doivent se contenter des six coeurs, de fréquences faibles et affichent des tarifs élevés. Ainsi des modèles comme les Core i5-8600K et i5-9600K s'affichent aux alentours de... 310 euros.

Le marché des processeurs est actuellement décevant sur un point : entre 350 euros et 650 euros, il y a un espace vide où l'on ne trouve rien, si ce n'est des modèles inintéressants. La faute la baisse de prix rapide du reste des CPU. Ce sera sans doute l'un des défis de la gamme Zen 2 attendue pour l'année prochaine. La patience peut donc payer.

Outre ce coût de départ important, les amateurs de stations de travail et autres serveurs seront pénalisés par celui de la carte mère, surtout du côté d'AMD où l'on trouve difficilement des modèles TR4/X399 moins de 300 euros. Bref, un ensemble vous coûtera 1 000 eurosdans le meilleur des cas. Ce quoi il faudra ajouter la mémoire (sur quatre canaux).

Si une telle dépense ne vous fait pas peur, AMD reste l aussile meilleur choix. Et pour cause, dans la gamme de prixoù la société propose son Threadripper 2920X 12 coeurs, Intel n'a que son Core i9-9900K opposer. « Le plus performant pour les jeux » selon Intel. À près de 700 euros, il affiche surtout un très mauvais rapport performances/prix. Les joueurs dépenseront mieux leur argent dans une plus grosse carte graphique ou un meilleur écran.

Attention tout de même, les derniers Ryzen Threadrippper d'AMDne sont pas toujours très disponibles. Le choix dépendra ici du prix que vous êtes prêt dépenser et du nombre de coeurs dont vous avez besoin :

Si vous tenez opter pour une alternative Intel, les Core i9-7000 sont l pour répondre votre besoin. Il faut néanmoins avoir conscience qu'un simple modèle équipé de 16 coeurs comme le 7960X (2.8 GHz+) s'affiche près de 1 700 euros.

Comme nous l'avons vu dans notre guide pour monter un serveur 1U, on peut ici utiliser des processeurs classiques, même avec des cartes mères spécifiques. Mais certains préfèrent opter pour des modèles issus des gammes AvotonouXeon D, qui peuvent avoir leur intérêt : nombre de coeurs, multiples ports S-ATA, réseau intégré, etc.

Malheureusement, on trouve plus facilement ces solutions dans des serveurs dédiés louer que chez les revendeurs qui proposent rarement des solutions de ce type sur le marché français. Vous pouvez néanmoins vous tourner vers les intégrateurs tels que Dell, Lenovo ou HPE pour des machines clé en main.

Le marché de l'occasion peut également être une alternative intéressante, si vous arrivez dénicher la bonne affaire.

Nous vous recommandons