Tambacounda: le PADAER subventionne 7 micros-entreprises spécialisées dans les produits locaux
Tambacounda, 7 nov (APS) - Environ sept micros-entreprises rurales de la région de Tambacounda (est) vont bénéficier chacune de subventions d'au moins 10 millions de francs CFA du Programme d'appui au développement agricole et l'entreprenariat rural (PADAER), pour l'achat de machines de transformation de produits locaux.

Selon lecoordonnateur du PADAER, Ngagne Mbow, qui en a fait l'annonce, cet appui va également permettre aux bénéficiaires de se doter d'une unité modernede transformation.
Ces subventions constituent "une opportunité pour que ces entreprises se modernisent et répondent aux normes de qualité des produits. Ce qui pourrait permettre aux acteurs d'intégrer les marchés nationaux et internationaux", a indiqué M.Mbow lors d'un atelier sur les réalisations du PADER dans la région de Tambacounda.
"Les entreprises bénéficiaires ont été sélectionnées au terme d'une série d'activités basées sur l'accompagnement, l'encadrement et la formation destinées plusieurs micros-entreprises sur les produits locaux", a-t-il ajouté.
Des ateliers similaires ont été organisés dans les quatre départements de la région en vue de contribuer "propulser les produits de la région au niveau national", a signalé M.Mbow.
Parmi les micros entreprises, le réseau "Césiri", dont les membres sont spécialisés dans la transformation de fonio, couscous et la fabrication de confitures va bénéficier d'un financement de 14 millions de francs CFA pour l'achat d'un séchoir solaire, d'un moulin mil et d'une décortiqueuse.
Le GIE bénéficiaire, par la voix de sa présidente Oumou Ngom, s'est engagé moderniser les autres équipements afin de mettre la disposition des consommateurs, desproduits de qualité.
D'autres bénéficiaires comme le GIE "Bassari Baobab", spécialisé dans la transformation du pain de singe, se sont réjouis de l'appui du PADER, tout en faisant part de leur engagement moderniser leur système de production pour un meilleur service et la création d'emplois.
La deuxième phase du PADAER, dont le démarrage est prévue au courant de l'année 2019 devrait permettre de "consolider les acquis de la première en mettant l'accent sur la maîtrise de l'eau pour accroître l'agriculture locale", a souligné son coordonnateur.
D'ailleurs, les départements des 4 régions d'intervention du programme (Matam, Kolda, Kédougou et Tamba), qui n'avaient pas bénéficié de la première phase, seront touchés dans cette nouvelle déj approuvée par les partenaires du Fonds international du développement agricole (FIDA).
SDI/BK

→ Lire l'article au complet sur Aps



Nous vous recommandons